Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Programme du mois d'avril au Chant de la terre

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Programme du mois d'avril au Chant de la terre

EXPOSITION DU 1er AU 30 AVRIL

ANNICK AUDIERNE - MONOTYPES

VERNISSAGE LE VENDREDI 4 AVRIL à 18H

La passion du dessin, chez Annick Audierne, s’est révélée très tôt et le besoin de fréquenter des ateliers de beaux arts s’est imposé. Une vie professionnelle riche, et variée (secteur médical, social, aérien, maritime, culturel), lui fait parcourir le monde et développer son imaginaire. La rencontre et le travail avec les enseignants des ateliers est déterminante. Naturellement, l’expression artistique s’enrichit de diverses techniques : aquarelle, lavis, fusain, encres, peinture à l’huile, gravure et monotypes.

Depuis 2005, Annick Audierne partage sa vie entre la région parisienne et le Gard. Elle est membre de l’A.I.A.P. UNESCO, Association Internationale des Arts Plastiques auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science, et la culture. UNESCO.

Elle a participé à de nombreuses expositions personnelles ou collectives en France et elle a réalisé les illustrations du texte de Jean-Paul Persigout dans "TGV aller/retour".

Son site est en cours de création et sera visible d'ici peu : http://www.annickaudierne.com

Critique de l'artiste par Martine Bergé

L’atelier d’Annick AUDIERNE, dans le Gard, ressemble à un cabinet d’estampes, minuscule et regorgeant de croquis et d’aquarelles, de cartons entrebâillés, de cadres en attente, de carnets et de livres. C’est l’antre estival d’une boulimique de travail, d’une passionnée explorant tous azimuts le riche univers des techniques graphiques.

Une fréquentation soutenue des ateliers de modèle vivant a d’évidence contribué à ce qu’elle affiche de maîtrise dans la spontanéité. Ainsi dans les saynètes de genre, les miniatures enlevées et surtout les monotypes à l’encre typographique qu’elle réalise actuellement. La manière noire emporte sa préférence. Elle nous entraîne à la suite de son imaginaire dans un voyage surnaturel. Les paysages d’Annick AUDIERNE sont évocateurs mais ils réfutent aussi la réalité. Un ciel tourmenté, traité à la tarlatane, se reflète sur une mer calme. Des maisons à contre jour sur un canal, brossées avec vigueur, projettent la lumière de leurs fenêtres violemment éclairées non comme de vraies bâtisses mais plutôt comme un décor de théâtre, illuminé de l’arrière scène. Les reflets sont essentiels à la magie, traits d’union entre ces deux éléments complémentaires que sont le ciel et l’eau, surtout quand ils contredisent ce qu’ils reflètent. Ils introduisent visuellement la notion du temps, mélangeant calme et tempête au même instant, à peine séparés par la ligne d’horizon illusoire. La virtuosité de l’effet est étourdissante.

Annick AUDIERNE nous propulse hors des frontières de l’apparence et donne corps à l’intangible. En noir et blanc, dont elle livre toute la puissance avec sensualité, poésie et sans l’ombre d’un maniérisme.

Martine BERGE

Programme du mois d'avril au Chant de la terre
Programme du mois d'avril au Chant de la terre
Programme du mois d'avril au Chant de la terre
Programme du mois d'avril au Chant de la terre
Programme du mois d'avril au Chant de la terre

DIMANCHE 6 AVRIL à 18 H CONCERT

HELENE PIRIS - CHANSONS

en duo avec le guitariste PHILIPPE ROCHE

libre participation au chapeau

Hélène Piris allie un humour décapant, une remarquable présence scénique et une voix toute aussi remarquable. C'est un très bon spectacle où se tresse cette complicité entre le public et l'interprète et où on a le plaisir de faire une belle découverte, ce qui est somme toute rare. Les influences classiques et jazz sont très sensibles, mais ce ne sont que des appuis pour un spectacle très actuel, un rien provoc et plein d’humour…

Accompagnée par l’excellent guitariste Philippe Roche, c’est un vrai moment de bonheur où jouent ensemble les mots et la musique, pour le plaisir de nos oreilles.

Son parcours

Hélène Piris, née en 1990 dans le sud de la Drôme, est chanteuse, violoncelliste, auteur-compositeur-interprète et arrangeuse.

Elle commence très tôt la musique et côtoie plusieurs instruments (notamment le violon pendant 10 ans) avant de trouver son violoncelle et sa voix.

Baccalauréat en poche, elle part étudier à l’ENM de Villeurbanne et au Conservatoire de Lyon le chant (classique, jazz, chanson), l’écriture classique, harmonie et arrangement jazz, le théâtre, et approfondira ces disciplines pendant quelques années.

Parallèlement à ses études, elle monte ses spectacles chanson (Pousse-toi de mon Sol#, Ni ange ni choucroute) qu’elle produit en concert (Lyon : A Thou Bout d’Chant, Agend’arts, Festival tout l’monde dehors, Salle Léo Ferré ; Paris : Théâtre de la Vieille Grille ; Toulouse : Théâtre du Grand Rond, etc.), et chante ou joue (voire les deux !) dans plusieurs spectacles et formations.

Actuellement, elle chante principalement dans son spectacle en duo avec Philippe Roche et dans le quatuor vocal parodique TagadaTsing.

En-dehors des lumières de la scène, Hélène Piris est aussi une travailleuse de l’ombre : elle est compositrice de musiques instrumentales (Prix de Composition pour sa pièce Le Temps d’une nuit, Voile de notes pour la galerie Racont’arts, Petite pièce pour l’ensemble Melting Cordes), de musiques de film (L’Habit du Moine de Méryll Chandru), et arrangeuse (pour Sur les Mains, Fred Radix, etc).

Elle est aussi professeur de chant.

Programme du mois d'avril au Chant de la terre

JEUDI 10 AVRIL à 20H30

RENCONTRE AVEC JANINE GDALIA

EN PARTENARIAT AVEC L'ASSOCIATION FEMMES DU MONDE DE BAGNOLS/CEZE

Entrée libre

Cette rencontre a lieu dans le cadre du 11e Festival Femmes du Monde, dont le thème cette année est : "la laïcité garante des droits". Janine Gdalia, auteur de "Femmes et Révolutions en Tunisie" (éd. Chèvre Feuille Etoilée), viendra nous parler du rôle important des femmes dans la révolution tunisienne.

Bien sûr le monde entier en a parlé, bien sûr l'amplitude de la révolution tunisienne a provoqué une émotion inégalée au cours de ces deux derniers siècles – à l’exception de la chute du mur de Berlin –, bien sûr aussi, les analyses, les commentaires, les professions de foi n’ont pas manqué… mais saisir des paroles de femmes qui y étaient, qui se sont impliquées depuis des années pour que cela advienne, c’est cela l’originalité de la démarche de Janine Gdalia qui, en interrogeant : Azza Filali, Radhia Nasraoui, Nadia El Fani, Khadija Chérif, Marianne Catzaras, Myriam Bouderbala, Lamia Ben Messaoud, Mériem Zeghidi, Hajer Bourguiba et Michèle, Maya, Nedjma, Alima et Fatma, met en lumière l’implication incontournable des femmes de Tunisie.

Présentation de l'auteur

Janine Gdalia est née en Tunisie où elle a vécu jusqu'à son adolescence.
Elle en a conservé le goût des horizons, des maisons blanches et des paquebots qui ouvrent vers l'ailleurs. Elle n'oublie pas le sable chaud des dunes dans lesquelles il a fait bon se rouler, la magie des chott et du désert commençant. Elle y découvert la pluralité des hommes, des langages et des cultures dans une coexistence relativement harmonieuse et un enrichissement certain.
A Paris, elle fait des études de lettres à la Sorbonne ; elle se trouve vite embarquée dans une vie professionnelle consacrée tour à tour (et parfois simultanément) à la direction d'institutions culturelles, à l'édition (Directrice de Collection aux ed. Jean-Claude Lattès et Albin Michel), au journalisme et à l'écriture, enfin à l'enseignement.
Après quelques années d'enseignement du français dans le secondaire et à l'Université (DAEU Tolbiac) elle anime des ateliers d'écriture à l'Université d'Evry en structures scolaires, universitaires, associatives et de façon indépendante.
Animatrice et poète invitée au Festival de poésie "Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée" (Sète, 2010). Et précédemment au Festival de poésie "Voix de la Méditerranée" (Lodève, 2007, 2008, 2009).

(Notice LR2L)

Programme du mois d'avril au Chant de la terre

JEUDI 17 AVRIL à 20H30

RENCONTRE AVEC L'AUTEUR DOMINIQUE LIN

Entrée libre

Dominique LIN. Membre de la société des gens de lettres (SGDL), Dominique Lin consacre entièrement à l’écriture : romans, ateliers, rencontres et conférences… autant de vecteurs propices pour partager, transmettre ses compétences, mais aussi son amour des mots.

Il vous emmène là où on ne l’attend pas, là où les vagues de l’évidence ne viennent pas déverser leurs clichés. Parus aux éditions Élan Sud, ses romans partent dans des univers différents, décrivant le monde sous différentes facettes, tout en restant centrés sur un seul sujet : l’être humain. Le 5e roman est en cours d’écriture.

Il répond aux invitations dans la mesure de ses disponibilités : salons du livre, médiathèques, cafés littéraires, associations, groupes de lecteurs et/ou d’auteurs…

Il sera surtout question de son dernier roman "PASSERELLES" (fév. 2013 - éd. Elan Sud) :

Prendre le temps de se poser, comprendre le hasard qui sculpte notre histoire bien avant notre naissance.

« On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille, être né quelque part c’est toujours un hasard. » Chantés par Maxime Le Forestier, ces mots résonnent tout au long de ce roman. Léon va voir défiler les composantes de sa vie, assis sur un banc, en face de chez lui.

Lire le premier chapitre : http://www.calameo.com/read/0001925438566e06af8d6

Chez le même éditeur, il est l'auteur également de :

  • "Renaître de tes cendres" (janvier 2011)
  • "La Grande Borie" (2e édition 2013)
  • "Toca León !" (mars 2007)
Programme du mois d'avril au Chant de la terre
Programme du mois d'avril au Chant de la terre

SAMEDI 26 AVRIL TOUTE LA JOURNEE

SAN JORDI, "UN LIVRE, UNE ROSE" JOURNEE MONDIALE DU LIVRE ET DU DROIT D'AUTEUR

16e fête de la librairie par les librairies indépendantes

Cela fait la 3e année que votre librairie Le Chant de la terre vous invite à venir fêter la San Jordi avec elle. Vous le savez à présent, vous venez acheter un ou des livres ce jour-là et vous recevrez en cadeau une rose ou un livre publié spécifiquement en cette occasion par l'Association Verbes. Cette année c'est un livre d'art et de littérature, un Abécédaire dont les lettrines sont créées par Christian Lacroix (rien que ça !) avec des textes de 26 écrivains :

STEPHANE AUDEGUY - PIERRE BERGOUNIOUX - ÉRIC CHEVILLARD - PATRICK DECLERK - PHILIPPE FOREST - ANNE-MARIE GARAT - JEAN IMBEAULT - JACQUES JOUET - MAYLIS DE KERANGAL - CECILE LADJALI - CELINE MINARD - LORETTE NOBECOURT - VERONIQUE OVALDE - PIERRE PACHET - NATHALIE QUINTANE - YVES RAVEY - MICHEL SCHNEIDER - LYONEL TROUILLOT - ANTOINE VOLODINE - CECILE WASJBROT - CLAUDE BURGELIN (LETTRE X) - NINA YARGEKOV - VALERIE ZENATTI

Cette manifestation rassemble plus de 480 libraires indépendants en France et en Belgique francophone. Nous consacrerons un article plus détaillé sur le pourquoi de celle-ci.

DEUX RDV A NE PAS MANQUER :

  • A 16H NOUS RETROUVERONS AVEC PLAISIR SYLVAIN MOIZIE (que nous avions reçu durant le salon du livre en novembre). Il vient nous présenter une nouvelle publication tout juste sortie chez La Boîte à Bulles, c'est en quelque sorte une prolongation de notre Festival, dont le thème était "Partir". En effet, ce livre qu'il partage avec 3 autres auteurs, est un carnet de voyage en Indonésie. Embarquement immédiat, ne ratez pas le départ ! (entrée libre).

Présentation :

Le 3 avril sort en librairie KOMPILASI KOMIKUS, ou comment 4 auteurs de bande dessinée français se retrouvent pendant 4 années successives à côtoyer les acteurs de la bande dessinée indépendante indonésienne, et plus, car affinités. Entre découverte brute et dépaysante et discussions très locales, croquis, textes et récits en bande dessinée se mêlent et se répondent pour raconter l'expérience de chacun, nous faisant partager le voyage de manière originale.

Sylvain-Moizie la première année narra sa découverte de la scène artistique indépendante locale à travers un carnet de bord journalier. Clément Baloup, entre croquis et planches de découverte tous azimuts, rend compte des aspirations des auteurs de bande dessinée locaux. Simon Hureau explore les "à-côté" que l'œil de l'humain moyen a tendance à ne pas fixer. Et Joël Alessandra nous propose les belles compositions d'un carnet de voyage digne de ce nom, avec aquarelles, tickets de bus, photos et tutti quanti.

Le site LA CROISÉE DES ROUTES ("Plateforme culturelle de partage autour du voyage à l'esprit farouchement nomade"), accueille une prépublication de KOMPILASI KOMIKUS à partir du vendredi 28 mars. Le début du carnet est déjà en ligne. On va pouvoir voir ça en lien direct ici http://www.croiseedesroutes.com/#!kompilasi-komikus-indonesie/cesf

Cet ouvrage hybride est édité par La Boîte À Bulles dans sa belle collection de carnets de voyage.

Nous terminerons cette journée festive par le rire, avec un spectacle plein d'humour.

  • A 20H30 A LA LIBRAIRIE : SPECTACLE "J'AI TRAVERSE LA FRANCE A PIEDS" AVEC LE VOYAGEUR ECRIVAIN DAGORY
​Libre participation au chapeau.
Le voyage :

"Parti de Dunkerque le 12 Février 2000, j'ai traversé l'hexagone en quatre mois, le long de la Méridienne Verte. 1800 kilomètres à la rencontre des gamins d'une France oubliée. Un jour, j'arrive dans une classe. Comme d'habitude, je demande : "Racontez-moi ce qu'il y a d'exceptionnel dans votre village. Qu'est-ce qu'il y a ici qu'on ne trouve nulle part ailleurs ?" Une petite fille lève un doigt minuscule.… "Il y a quelque chose d'unique dans ton village ? Quoi ?" Elle me répond : "Moi !"

Comme elle, les quelques 2000 enfants rencontrés dans 80 écoles m'ont confié leurs brèves de cartable, dont voici quelques extraits :

"Ici on a une église romane et une église qui cloche." - "Mon père est garde-chasse. Ca consiste à vendre des canettes de bière aux pêcheurs." - "La danse classique c'est gracieux. la danse moderne c'est l'inverse." - "En france je connais tout : La Tour Eiffel, la Creuse... et voilà ! (un enfant de la Creuse, bien sûr !)) - "Les moines d' Allogny voulaient qu'il y ait plus de chrétiens. Alors ils ont arrêté de prier et ils sont partis faire des enfants." - "J'aime pas voir un squelette de poule. Ça me rappelle ma mère..."

Le spectacle :

"J'ai traversé la France à pied !, de et par Dagory, est le genre de spectacle atypique qui sied au off d’Avignon. Ça se passe dans un lieu " alternatif " pour un public restreint mais proche. Ça tient du théâtre avec un zeste de café-théâtre et quelque chose de la " conterie " à la Chabrol. Dagory raconte sa traversée de la France, de Dunkerque aux Pyrénées, lui qui se fit durant quelques mois le pèlerin sponsorisé - avec humour - de la Méridienne verte. Son récit, simple et direct, est drôle, souvent émouvant - sans retape - lorsqu'il énonce ce qu'il appelle lui-même les " brèves de cartable ", mots d'enfants glanés dans les écoles primaires. Au fil des anecdotes, tableautins et notes de voyage, il dresse un portrait alerte, gouailleur, de l'arrière-pays rural avec ses ridicules et ses nostalgies. On sent Dagory investi de son aventure, sincèrement épris de la spontanéité des petites gens. Il ne méprise ni ne sacralise, portant sur les autres et sur lui-même un regard amusé mais lucide sans s'interdire l'ironie.» Jean-Pierre Siméon, l’Humanité.

Un spectacle joué deux ans à Avignon, à Paris et dans la plupart des grands festivals de Conteurs (« Paroles d’Hiver » à Dinan, « Contes Givrés en Bourgogne », Festivals de Contes de Blois, Vassivière, Pernes les Fontaines, etc.).

En savoir plus sur DAGORY

Comédien : Une cinquantaine de films TV et cinéma tournés, avec Coline Serreau, Cédric Klapisch, Peter Greenaway. Derniers films tournés «Inception » dir. Chris Nolan, avec Léonardo di Caprio et Marion Cotillard, et « poulet aux pruneaux » dir. Marjane Satrapi. Nombreux tournages en Angleterre, Australie, Danemark, Mexique, Caraïbes, Colombie etc., dans « Plus belle la vie » il joue le rôle de Bernard Rose.
Théatre : A joué Molière, Diderot, Shakespeare, Pinter, Marivaux, Beaumarchais et lui-même… Une comédie musicale à Londres (Cole Porter), entouré de 26 danseuses et 16 musiciens (Covent Garden), deux tournées au Liban (Beyrouth, Tripoli) avec trois de ses pièces.

Auteur : A publié une dizaine de romans et nouvelles, adultes et enfants (dont Albin Michel, Babel Noir, Série Noire) nombreux scénarios TV tournés et diffusés (TF1,A2, la 6). A écrit un scénario à Hollywood, (non produit), un polar au Brésil (pour le Guide du Routard, publié chez Hachette). Plusieurs de ses pièces ont été jouées en France (à Paris Guichet Montparnasse, La Vieille Grille etc.), et à l’étranger.

Voyageur : Traverse la France à pied en 2000, du Nord au Sud, en suivant la Méridienne Verte (Partenariat Mission 2000/Min de la Culture). Innombrables retombées médiatiques (reportages TF1/Poivre d’Arvor, Canal +/Gildas,portrait en dernière page de Libé, Europe 1, RTL), a l’arrivée, accueilli par deux ministres en hélicoptère. 2003, traverse la Bretagne de part en part en contant de village en village, puis la Manche et le Cantal. En 2005, les Vosges, en partenariat avec le Conseil Général.

Divers : A écrit un polar en public, enfermé cinq jours six nuits dans une cage en verre. (« Polar sous la ville »)

Enseignant en Institut Universitaire (a notamment formé Jean-Luc Delarue et s’en vante), animateur culturel à Radio-Libertaire durant 10 ans, diplômé HEC.

Garde-champêtre musical avec son orgue de barbarie. Il a animé les festivals et fêtes de nombreuses villes, ainsi que le salon du livre de Béziers.

Dagory sur les routes.
Dagory sur les routes.
Dagory sur les routes.

Dagory sur les routes.

Quelques planches extraites de Kompilasi Komikus
Quelques planches extraites de Kompilasi Komikus
Quelques planches extraites de Kompilasi Komikus
Quelques planches extraites de Kompilasi Komikus
Quelques planches extraites de Kompilasi Komikus
Quelques planches extraites de Kompilasi Komikus
Quelques planches extraites de Kompilasi Komikus
Quelques planches extraites de Kompilasi Komikus

Quelques planches extraites de Kompilasi Komikus