Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En avril au Chant de la terre

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Résumé du programme :

- du 1er au 30 avril : exposition Dominique Zbinden - vernissage le 3 avril

- 4 avril - atelier d'écriture poétique avec Frédérick Gambin

- 9 avril - rencontre avec l'auteur et éditeur Bruno Doucey

- 21 avril - 4e Café-philo avec Benjamin Orcajada

- 25 avril - Fête de la San Jordi, Une livre, Une rose

Exposition du 1er au 30 avril

Dominique Zbinden dit Zebendo

Vernissage vendredi 3 avril à 18h

L'exposition

"La montagne m’a toujours fascinée.  

Mon regard gravissait son austérité avec impuissance. Jusqu’au jour où, par des croquis en plein air,  j’ai trouvé un système graphique qui m’a permis de la rendre abordable, à mes yeux : les triangles et les losanges, dessinés, me permettaient d’exagérer les pleins, les vides, ainsi que la sensation de perspective.

Connaissant mieux mon sujet, j’ai voulu ensuite dépasser et oublier un système rigide, pour laisser danser plus librement mon pinceau, la couleur et la lumière. La toile devenait ainsi la métaphore du voyage intime, avec ses risques, ses mystères et ses vertiges... au risque de se perdre."      Dominique Zbinden - 23 mars 2015

Présentation de l'artiste par Ariane Thaon de Saint André, journaliste pour formforum

(extraits)

"La vocation artistique de Zebendo naît dès l'âge de 14 ans en découvrant l'énergie des peintres expressionnistes allemands, des Fauves et de Van Gogh. Ses études aux Beaux-Arts (1966 – 1972) lui apprennent à observer, à intérioriser et à réinterpréter pour mieux inventer à partir du vécu. Puis elle fréquente l'Ecole de l'Image à Epinal et y découvre Klee et les écrits de Kandinsky, qui sont pour elle une révélation. Elle travaille le mouvement à partir de végétaux, et à travers des compositions non figuratives. De 1973 à 1976 elle partage son activité entre la peinture et l'enseignement du dessin à l'école primaire.
En 1977 Zebendo part pour Paris, où grâce à une bourse elle suit des cours théoriques en art plastique à l'université de Vincennes Paris VIII. Puis, de retour à Genève en 1979, elle poursuit sa carrière de peintre parallèlement à l'enseignement du dessin. Depuis l'automne 2008 elle se consacre entièrement à la peinture.

Démarche artistique
La démarche artistique de Zebendo est le fruit de deux tendances qui se complètent : observation d'objets et végétaux et expression d'un monde onirique. La complémentarité de ces deux axes l'aide à enrichir son vocabulaire artistique, et à s'éloigner de l'anecdote en faveur d'un regard plus métaphorique. L'observation de la lumière, de l'ombre et de la structure des plantes contribue à la guider vers la non-figuration. Elle utilise l'aquarelle ou l'acrylique, et pour des compositions plus graphiques, stylo bille, stylo feutre et crayon.
Quant à l'expression onirique de son travail, elle est basée sur un langage binaire : rigidité – souplesse, couleurs complémentaires… Elle travaille sur la naissance, la mise au monde, la rupture, la chute etc. et tente de rallier ses images à l'imaginaire collectif, la famille de son regard intérieur."

En avril au Chant de la terre

Vendredi 3 avril 

L'auteur illustrateur Olivier Daumas intervient dans deux classes de l'école primaire de St Alexandre. Il était l'un de nos invités au Festival du livre en novembre dernier. Ces ateliers sont un prolongement de nos actions autour du festival (après Marie-Laure Depaulis et les éditions du Winioux à l'école de Vénéjan en mars).

L'un des ouvrages d'Olivier Daumas.

L'un des ouvrages d'Olivier Daumas.

Samedi 4 avril de 14h30 à 17h30

Atelier d'écriture poétique avec Frédérick Gambin

"A l'insurrection poétique, offrons nos vers !"

A la librairie

Tout public à partir de 14 ans et adultes 

Frédérick Gambin vous convie à un atelier de lecture et d'écriture enthousiastes autour du thème du Printemps des Poètes : « L'insurrection poétique ».

Sur inscription – adultes 15 € - ados 5 € - chômeurs gratuits - 15 participants maximum

Le bulletin d'inscription à télécharger.

Jeudi 9 avril à 20h30

Rencontre avec l'auteur et éditeur Bruno Doucey

à la librairie - entrée libre

Présentation de ses éditions et des poètes qu'il publie accompagnée de lectures…

Bruno Doucey en quelques lignes :

Bruno Doucey né en 1961 dans le Jura, est à la fois écrivain et éditeur. Après avoir dirigé les éditions Seghers, il a fondé en 2010 une maison d’édition vouée à la défense des poésies du monde et aux valeurs militantes qui l’animent. Il est l’auteur d’une oeuvre qui mêle l’analyse critique et la poésie, la résistance et le lyrisme, ainsi qu’en témoignent les anthologies qu’il a publiées aux éditions Gallimard et Seghers (La Poésie engagéeLa Poésie lyriqueJe est un autrePoésies de langue française) et deux romans parus aux éditions Actes Sud Junior : Victor Jara, non à la dictature et Federico Garcia Lorca, non au franquisme. Maître d’oeuvre du Livre des déserts (Robert Laffont, 2005) et auteur de L’aventurier du désert (Elytis, 2010), il est, selon René Depestre, préfacier de ses Poèmes au secret (Le Nouvel Athanor, 2007), « un arpenteur des solaires équipées du sable et du vent ». S’il existe un pays est le 50e recueil de sa maison d’édition.

Bruno Doucey présente sa maison d'édition :

"On pourrait penser qu’une maison d’édition qui voit le jour n’a pas de mémoire, qu’elle n’est pas encore entrée dans l’Histoire. Ce n’est pas le cas pour les Éditions Bruno Doucey. À leur manière, ces dernières ont déjà une histoire parce qu’elles entretiennent une filiation avec une maison d’édition que j’ai longtemps dirigée, avant de devoir rendre les armes : les éditions Seghers, nées à la fin de la Seconde Guerre mondiale des valeurs de la Résistance et de la Libération. Leur récente mise en sommeil a renforcé ma détermination à créer une maison indépendante, libre de ses options et de sa politique éditoriale.

"Une poésie vivante et généreuse, ouverte et offerte à tous, une poésie qui ouvre nos horizons et nous rend plus forts ensemble, voilà la poésie que cette nouvelle maison d’édition veut promouvoir.
Poète, éditeur de poètes, j’entends d’abord faire découvrir les richesses insoupçonnées des poésies du monde. Les premiers livres donnent le ton : les poètes que nous publions proviennent de tous les continents : de France bien sûr, mais aussi des États-Unis, d’Irak, du Canada, d’Haïti… Et nous préparons déjà, pour les années à venir, d’autres voyages autour du monde. À l’heure où la France fait valoir les prérogatives de son Identité nationale, nous tenons à rappeler que la langue française ne possède ni cadastre ni titre de propriété. Elle est un espace libéré des frontières où chaque être repousse les limites de l’horizon d’autrui.

"Poésie de combat, en somme ? Oui, dès lors que nous apprenons à métisser nos héritages culturels et humains pour bâtir un nouvel art de vivre ensemble. Et puisque nous avons réédité les poèmes qu’il écrivit pendant la Résistance, laissons à Pierre Seghers le soin de conclure par ces mots :

« Si la poésie ne vous aide pas à vivre faites autre chose.
Je la tiens pour essentielle à l’homme,
autant que les battements de son cœur. » "       

son site : http://www.editions-brunodoucey.com/

Bruno Doucey ira auparavant, à l'invitation des Amis du Chant de la terre, à la rencontre des 3e du Collège Notre-Dame à Pont-St-Esprit.

Bruno Doucey (crédit photo Murielle Szac)

Bruno Doucey (crédit photo Murielle Szac)

Mardi 21 avril à 20h

4e Café-Philo animé par Benjamin Orcajada

à la librairie - gratuit

 

En avril au Chant de la terre

Samedi 25 avril toute la journée

"Fête de la San Jordi, Un livre, Une rose"

Fête des librairies indépendantes

 

Pour la 4e année consécutive nous fêterons avec vous la San Jordi (voir l'origine de cette fête plus bas) : des cadeaux pour ce jour, une rose ou peut-être un livre… des rencontres et animations.

Rencontres-lectures (entrée libre) :

- à 15h  avec Frédéric-Jacques Temple 

- à 17h avec Jean Joubert

 

Soirée Brassens (entrée au chapeau) :

- à 20h30,  avec Daniel Vachée accompagné par Philippe Ferré 

 

Frédéric-Jacques Temple

La vie de Frédéric Jacques Temple, né à Montpellier en 1921, mériterait à elle seule un long métrage. Son engagement pendant la Seconde Guerre mondiale, son travail de journaliste, ses voyages, l’amitié qui le lia à de grands écrivains du monde entier, ses traductions de l’italien et de l’anglais, la prodigalité de son oeuvre littéraire font de lui un géant de la littérature. L’Anthologie personnelle qu’Actes Sud fit paraître en 1989 est l’arbre qui cache la forêt d’une oeuvre gigantesque composée de recueils poétiques, d’essais, de récits et de traductions. Son recueil Phares, balises et feux brefs suivi de Périples est publié en novembre 2012 aux Éditions Bruno Doucey. Il a reçu le Prix Guillaume Apollinaire en 2013 pour l’ensemble de son œuvre.

Jean Joubert

Jean Joubert est né dans le Loiret en 1928. Après de longs séjours à l’étranger, il s’installe à Montpellier, dans ce pays de garrigue qui marquera profondément son écriture. Longtemps professeur de littérature américaine à l’université, il est l’auteur d’une oeuvre qui comporte des recueils de nouvelles, des romans – dont L’Homme de sable, Prix Renaudot en 1975 – des contes et des nouvelles, des livres pour la jeunesse, dont Les Enfants de Noé (L’École des Loisirs, 1987) qui lui vaut un très grand succès, sans oublier des recueils de poèmes, comme Les Lignes de la main (Seghers, 1955) ou l’Anthologie personnelle qui paraît chez Actes Sud en 1997. Une œuvre où le vécu se mêle aux voies de l’imaginaire. Son dernier recueil de poèmes, L’alphabet des ombres est paru aux Éditions Bruno Doucey en avril 2014, pour lequel il a reçu le Prix Kowalski en mars 2015.

Frédéric Jacques Temple et Jean JoubertFrédéric Jacques Temple et Jean Joubert

Frédéric Jacques Temple et Jean Joubert

Quelle est l'origine de cette fête ?

 

Cette journée fait écho à la San Jordi, fête catalane qui a lieu le 23 avril et lors de laquelle on s'offre livres et roses.
Cet événement constitue une journée de rencontres, d'échanges entre les professionnels du livre et le public. Plus de 450 libraires en France participent à cette fête et remettent à cette occasion aux lecteurs une rose 

Pourquoi la Saint Georges (Sant Jordi) ?

Sant Jordi - Saint Georges - est connu notamment à travers La Légende dorée de Jacques de Voragine, pour avoir terrassé un dragon. Une légende raconte que du sang du dragon jaillit un rosier, une autre que la princesse sauvée des griffes du dragon offrit en remerciement à Saint Georges… un livre.
Célébré aujourd'hui dans près de quatre-vingts pays, San Jordi faisait au Moyen Âge l'objet de joutes chevaleresques en Catalogne lors desquelles les dames se voyaient offrir des roses.
 En 1926, la Chambre des Libraires de Barcelone désignait le 23 avril comme Jour du Livre. Cette date est également la date anniversaire de la mort de Cervantes, de Shakespeare et de l'Inca Garcilaso de la Vega tous les trois disparus, le même jour de la même année, en 1616. Sous le régime de Franco, c'était la seule manifestation où écrivains et intellectuels pouvaient défendre leur liberté d'expression avec un livre et une rose.
Il y a à peine quelques années, le 15 novembre 1995, l'UNESCO proclamait le 23 avril, Jour du livre et du droit d'auteur, contribuant ainsi à la promotion de la lecture, de l'industrie éditoriale et de la protection de la propriété intellectuelle.

Un livre, une rose en France
Lors de cet événement, chaque libraire met en avant un auteur contemporain à découvrir par le biais de rencontres, débats, lectures, signatures...
C'est pour eux l'occasion de redéfinir leur métier : un combat quotidien, subtil, artisanal pour protéger la diversité éditoriale.
Par ailleurs, depuis 1998, les partenaires de Un livre, une rose ont à cœur d'inventer tous les ans une nouvelle action pour la San Jordi. Ils publient un ouvrage spécial qui est offert ce jour-là.

 

Saint Georges terrassant le dragon
Saint Georges terrassant le dragon

Saint Georges terrassant le dragon