Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Exposition du mois de mai : Evelyn Gerbaud

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Exposition du 2 au 31 mai

Evelyn Gerbaud

peintures, encres, monotypes

Vernissage vendredi 4 mai à 18h

entrée libre

 
 
" Dans des paysages de solitude évoluent d’étranges présences sorties d’un monde inconnu de nous, mais attendant révélation de leurs existences.                                      
Peintures,  encres, monotypes parlent de ce monde qui peut parfois paraitre un peu inquiétant ; il suffit  de l’apprivoiser.  
Il parle juste de la vie d’une autre façon. " Evelyn Gerbaud
 
 
 
" Evelyn Gerbaud entretient une intimité avec le papier à partir d’un geste retenu et pudique. Noir et blanc et ténèbres dialoguent dans ce miroir qu’est le dessin, la gravure où songes et cauchemars opèrent des métamorphoses saisies dans leur diversité. Le monde polymorphe d’Evelyn Gerbaud associe plusieurs règnes où l’animal et l’homme se croisent, dans un monde minéral et maritime. "   Lydia Harambourg

" La face cachée de la Mélancolie "

" Il en est ainsi des œuvres sur papier d’Evelyn Gerbaud. L’Ombre, sortie de ses draps, dépouillée des ses oripeaux profanes et de ses peaux animales, peut s’unir au cosmos et s’agglomérer aux êtres merveilleux du rêve ou à ceux plus troubles du cauchemar. Ces silhouettes revenues de l’enfer ont aperçu l’alchimiste fou aux lueurs de son athanor, et elles témoignent des métamorphoses de l’esprit, des proliférations acides et exotiques des possibles, de la polymérisation des genres et d’une équivoque réorganisation des espèces. En abolissant les catégories, Evelyn Gerbaud mêle le minéral, l’animal et les choses dans un dialogue incertain, incertaine qu’une forme n’en phagocyte pas une autre dans un perpétuel et cannibale remue-méninges. "    Marc Giai-Miniet
 (Suite à une exposition organisée par Michel Dubois dans sa galerie « Le Garage »  à Orléans…)