Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mardi 15 mai lecture à deux voix de 'Ponctuation' de Bruno Eychenne

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Mardi 15 mai à 20h30

Lecture à deux voix de "Ponctuation""

par Bruno Eychenne

et Annie Perrier

 

entrée libre

librairie le Chant de la terre

Pont-St-Esprit

 

 

 

 

"Ponctuation" - nouvelles - éd. PREM'edit

Des difficultés de la jeunesse actuelle à la question du sens de la vie, de l’illusion (puis désillusion) de se réaliser dans le monde du travail à la quête d’identité ou d’amour, de la peur de la solitude ou de la dépendance aux vertus de la littérature, voici la première publication de Bruno Eychenne qui mêle, avec une grande sensibilité et quelquefois un humour très fin, l’intime et le social… Un recueil de dix nouvelles, une observation lucide de la société.

Bruno Eychenne est né à Narbonne en 1959 et vit à Valence. Il est aussi l’auteur de textes de chansons pour un groupe de rock et de trois cent cinquante kilos de fragments d’écriture non publiés.

"Comment vous est venue l'idée de ce livre et l'envie de l'écrire ?" 

"J'ai l'impression que l'écriture m'a toujours accompagné. C'est une première publication mais ce n'est pas la première expérience. Passionné, dès le plus jeune âge, par la musique rock, j'ai commencé par écrire des textes de chansons pour le groupe dans lequel je jouais. Pour Ponctuation... en fait, un jour, ma fille Mathilde, en voyant les deux rides autour de ma bouche, m'a dit : «Tu as la bouche entre parenthèses, Papa.» J'ai trouvé cette remarque ravissante et je l'ai notée dans un de mes carnets. En même temps, il y avait ce fait divers à la télé : «Les disparus de Metz.» Des parents séparés, un père souffrant de trouble bipolaire, qui avait offert à sa fille une escapade à Ostende au lieu de la raccompagner chez sa mère juste parce qu'elle souhaitait voir la mer en Belgique. J'ai trouvé intéressant d'aborder le thème de la relation père-fille sous cet angle-là. La valeur de l'amour paternel avec cette part d'incompréhension quand il se réalise hors de nos standards. Donc, j'ai écrit cette nouvelle : «Parenthèses» et l'idée d'un recueil avec d'autres signes de ponctuation est venue naturellement."

(extrait du dossier de presse de l'éditeur)