Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RAPPEL : Jeudi 21 juin Fête de la musique à Cuba avec Antoine Gonzalez

Publié le par Les amis du Chant de la terre


La Havane décembre 2015.
Découverte des cubains et leur système fascinant pris dans l'engouement  touristique du changement annoncé. 
La musique servira de fil d'Ariane dans cette vieille Havane qui lui ouvre toutes ses portes grâce à son "charango", petite guitare Sud-Américaine, qui en sera l'âme du rythme.
Du Ché Guevara au Charango, "Ché-Charango".
Antoine Gonzalez y est allé, y a chanté, y a dansé, y a filmé et nous le fait partager.
 
Ce sera bien sûr pour la fête de la musique  
jeudi 21 juin 20h30 à 
la librairie le Chant de la Terre à Pont Saint Esprit. 

Il nous projettera son film sur Cuba (45mn), suivi d'un récital des différentes chansons interprétées. 

Entrée libre.

Petit conseil de lecture d'Antoine Gonzalez  : « Dieu n’habite pas à La Havane » de Yasmina Khadra, donne une bonne vision de la vie cubaine.

Antoine Gonzalez

Antoine Gonzalez a parcouru le monde au tout début de sa carrière professionnelle en Afrique noire, pendant quatre années, qui lui ont permis de découvrir la Côte d’Ivoire et le Sénégal dans son métier du bois. Puis pendant plus de 30 ans il construit sa famille, sa maison, sa vie, en travaillant dans le négoce de matériaux construction dans son village de Goudargues. 
A partir des années 2000, sur des pistes de projets qui pourraient prendre la relève de sa vie « active », il part à la découverte du continent Latino Américain, son rêve de toujours. Il commence par le Paraguay, petit pays enclavé sans existence touristique. Il y découvre par hasard, une école de 600 élèves de 6 à 18 ans perdue dans la région du Chaco, une arche de jouvence. Il pense avoir trouvé un lieu pour échafauder quelque chose, puis devant le manque de vision de son projet, il part prendre de l’altitude en Bolivie (la Paz sa capitale est à 4000m, au Paraguay  la montagne la plus haute à 800m), ce qui lui fait découvrir entre autre, le charango, petite guitare latino-américaine et en ramène une en France. Dans le répertoire de la chorale d’Uzès où il chante et joue de la guitare et du banjo, un chant espagnol lui donne l’occasion de faire entendre le son du charango qui séduit tout le monde.
L’idée lui vient alors de construire cet instrument lui-même. Il se rend d’abord en Argentine où il rencontre Eduardo, Maître luthier de son état, et il passe ses 15 jours de vacances auprès de lui. Cela le familiarise avec le monde Magique de la création d’un instrument, qui plus est, pouvoir en extraire soi-même des sonorités non moins magiques.
Il décide de suivre une formation plus approfondie avec Eduardo, celui-ci ayant rejoint son pays le Chili, il le rejoint quelques mois là-bas pendant les trois années suivantes.
Cela donnera naissance à trois instruments différents. Il en a filmé les différentes phases de leurs élaborations.

En 2014 il avait présenté à la librairie son film précédent tourné au Chili auprès de luthiers…