Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marie Cayol présente Masayestewa, un fermier Hopi

Publié le par Les amis du Chant de la terre

 

Vendredi 18 janvier

à 20h30

MARIE CAYOL

présente 

MASAYESTEWA

un fermier hopi,

diaporama commenté

accompagné de chants hopi

par Mathieu Cayol

Librairie le Chant de la terre

entrée libre

 

 

Masayestewa, un fermier hopi - éditions Cardère

Ce livre, à la fois document ethnographique et récit de voyage n’est pas un livre sur les Pueblos, mais avec les Pueblos. À ce jour, il est un des rares témoignage au sein de leurs villages ou « réserves », qui démontre comment la permanence de la vie traditionnelle, sociale et spirituelle perdure dans les différents pueblos du Nouveau-Mexique. Au fil des décennies, Cayol a pu observer que les traditions, le souvenir des mythes fondateurs, les chants, les cérémonies, la conservation de la langue, la conscience de la culture pueblo par ses locuteurs de souche demeurent intangibles, en action et ce, aussi bien dans le domaine social que religieux mais également dans celui d’une forme "d’écologie spirituelle" d’ailleurs très répandue parmi les tribus d’Amérique du Nord.

À bien y regarder, l’ouvrage accrédite l’idée que ce monde pueblo – comme beaucoup d’autres mondes indiens en dépit des épreuves traversées et du temps – est, depuis le « Commencement », en perpétuel mouvement, en perpétuelle évolution en fonction de l’environnement et de l’Histoire. Il reflète l’affirmation vivante, authentique de la continuité de cette permanence.

Mais ce sont des Pueblos, dont certains font depuis longtemps partie de la vie des "auteurs" qui, ici, le disent eux-mêmes.

Ce livre témoigne de l’attachement des Hopis à vivre, se perpétuer et prospérer à l’endroit où ils se trouvent dans une relation forte, intime, pure, brute, à leur environnement, et dans le respect des traditions et des autres cultures. Il clôt une tétralogie concernant les quatre populations les plus connues des Natifs du sud-ouest de l’Amérique septentrionale :
Apaches – Le Peuple de la Femme peinte en Blanc a paru en 2006 aux Éditions le Rocher (coll. Nuage rouge)
Navajo Mountain – La Tête de la Terre-mère – Naatsis’ààn est publié en 2010 chez Cardère éditeur
Chez les Pueblos du Nouveau-Mexique est sorti en 2015 chez OD Éditions (coll. Indiens de tous pays).
 

Marie Cayol, avec son mari Pierre, séjournent régulièrement depuis plus d’une trentaine d’années dans le Sud-Ouest des États-Unis, Arizona et Nouveau-Mexique, parmi de nombreuses familles indiennes pueblos, mais aussi apaches, zunis, hopis et navajos. Marie est enseignante et essayiste,

Pierre Cayol, peintre réputé – une de ses peintures illustre la couverture du présent ouvrage – interprète le monde minéral de Provence comme celui du Sud-Ouest américain mais aussi des « scènes de mythologies » indiennes.