Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

EN OCTOBRE A LA LIBRAIRIE

Publié le par Les amis du Chant de la terre

EN OCTOBRE A LA LIBRAIRIE

EXPOSITION DU 1ER AU 31 OCTOBRE

Marie-Noëlle Gonthier
peintures - collages

Vernissage vendredi 4 octobre

à partir de 18h. Entrée libre

Marie-Noëlle Gonthier vit et travaille dans la Drôme. Elle se forme à l’Ecole des Beaux-Arts de Valence et de Lyon où elle obtient le Diplôme National de Gravure, elle se consacre par la suite au collage. De 1996 à 1998, elle est en résidence à la Casa Velazquez, à Madrid.

“Mon travail s’articule essentiellement entre peinture et collage. Mes séries les plus récentes sont plus « figurales » qu’autrefois ; elles évoquent parfois, par leur propos ou leur facture, le Quattrocento et la Renaissance. J’y interroge le mystère de l’ « être au monde », puisque, selon Henri Maldiney, la même difficulté d’être lie l’art à l’existant, et que le propre de l’œuvre est d’éclairer à soi.

Travail donc d’ouverture de l’espace et de génèse de la lumière qui nous rend présent au monde ; recherche mue par un désir profond, une nostalgie de la source dont parlent, chacun à leur façon, aussi bien Kandinsky que la mystique soufie ou encore les peintres chinois avec ce qu’ils nomment le « i ».” Marie-Noëlle Gonthier, Notes

Principales expositions :

Hôtel de Clérieux, Romans; la maison de Brian, Simiane la Rotonde; Galerie Mirabilia, Lagorce; Galerie Artenostrum, Dieulefit; Palais Delphinal, Saint Donnat;; Chapelle Chabrillan, Montélimar; Fondation Carzou, Manosque; Château de Vogüé, Ardèche ; Eglise Saint-Paul, Darmstadt, Allemagne ; Galerie Françoise Souchaud, Lyon ; Galerie du Larith, Chambéry; Galerie Véronique Smagghe, Paris; Casa de Velazquez, Madrid; Musée Pierre André Benoit, Alès ; Saga, Paris ….

Publications :

2005 - " Livre d’Heures " I, II, et III et " Litanies "

2004 - " Délit d’entrave " - Editions Henri Lefèbvre

2002 - " Encres " - Editions du Hanneton

2000 - " Les carnets d’Emeline 2 " - Editions Cafoutchi

          « Livres d’Heures », « Elégies », « Matinaux », autant de séries, autant de pistes tracées entre terre et ciel, proche et lointain, ombre et lumière, visible et invisible, pour tenter de rendre compte de l’épaisseur du monde et l’énigme de l’être.          « Livres d’Heures », « Elégies », « Matinaux », autant de séries, autant de pistes tracées entre terre et ciel, proche et lointain, ombre et lumière, visible et invisible, pour tenter de rendre compte de l’épaisseur du monde et l’énigme de l’être.
          « Livres d’Heures », « Elégies », « Matinaux », autant de séries, autant de pistes tracées entre terre et ciel, proche et lointain, ombre et lumière, visible et invisible, pour tenter de rendre compte de l’épaisseur du monde et l’énigme de l’être.          « Livres d’Heures », « Elégies », « Matinaux », autant de séries, autant de pistes tracées entre terre et ciel, proche et lointain, ombre et lumière, visible et invisible, pour tenter de rendre compte de l’épaisseur du monde et l’énigme de l’être.          « Livres d’Heures », « Elégies », « Matinaux », autant de séries, autant de pistes tracées entre terre et ciel, proche et lointain, ombre et lumière, visible et invisible, pour tenter de rendre compte de l’épaisseur du monde et l’énigme de l’être.

« Livres d’Heures », « Elégies », « Matinaux », autant de séries, autant de pistes tracées entre terre et ciel, proche et lointain, ombre et lumière, visible et invisible, pour tenter de rendre compte de l’épaisseur du monde et l’énigme de l’être.

EN OCTOBRE A LA LIBRAIRIE

VENDREDI 18 OCTOBRE à 20H30

Rencontre/lecture avec Dominique Lin

à propos de son ouvrage "Passerelles" - éd. Elan Sud -

Membre de la société des gens de lettres (SGDL), Dominique Lin consacre entièrement à l’écriture : romans, ateliers, rencontres et conférences… autant de vecteurs propices pour partager, transmettre son amour des mots.

Il vous emmène là où on ne l’attend pas, là où les vagues de l’évidence ne viennent pas déverser leurs clichés. Parus aux éditions Élan Sud, ses romans partent dans des univers différents, décrivant le monde sous différentes facettes, tout en restant centrés sur un seul sujet : l’être humain. Le 5e roman est en cours d’écriture.

Il répond aux invitations dans la mesure de ses disponibilités : salons du livre, médiathèques, cafés littéraires, associations, groupes de lecteurs et/ou d’auteurs…

Découvrez le premier chapitre de ses 4 romans ici, http://www.elansud.fr/lin/

Son site et son blog :

http://www.elansud.fr/lin

http://dominiquelin.overblog.com/ (Blog des ateliers d’écriture)

(Entrée libre)

Prendre le temps de se poser, comprendre le hasard qui sculpte notre histoire bien avant notre naissance. « On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille, être né quelque part c’est toujours un hasard. » Chantés par Maxime Le Forestier, ces mots résonnent tout au long de ce roman. Léon va voir défiler les composantes de sa vie, assis sur un banc, en face de chez lui.

Prendre le temps de se poser, comprendre le hasard qui sculpte notre histoire bien avant notre naissance. « On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille, être né quelque part c’est toujours un hasard. » Chantés par Maxime Le Forestier, ces mots résonnent tout au long de ce roman. Léon va voir défiler les composantes de sa vie, assis sur un banc, en face de chez lui.

VENDREDI 25 OCTOBRE à 20H30 - L'AVANT FESTIVAL !

"Plein désert" - Lectures à voix haute avec Christine Gilles, Marie Tavera, Rémy Jacqmin, accompagnés par la musique de Joseph Frusciante.

Ils lisent les déserts, de la Patagonie au Grand Nord :

Pessoa, Camus, Bouvier, Ben Jelloun, Abbey, Bass, Lopez, Thesiger, Abe Kôbô, Rulfo, Gaudé…

Comme une introduction au Festival dont le thème est "Partir", une belle soirée en perspective qui nous emmènera dans les pas des écrivains du désert.

Christine Gilles lit, à voix basse toujours, à voix haute toujours plus, pour cette présence du langage dans l'air... cueillie pour travailler sa propre écriture  et... écouter les vibrations et les silences des mots et des couleurs.

Christine Gilles lit, à voix basse toujours, à voix haute toujours plus, pour cette présence du langage dans l'air... cueillie pour travailler sa propre écriture  et... écouter les vibrations et les silences des mots et des couleurs.

Rémy Jacqmin vit en Bretagne. Pour l'instant. Il lisait depuis toujours, mais un texte fort l'a amené à lire à voix haute. Depuis, il s'est formé à cette discipline et anime des ateliers. Il écoute beaucoup ; il écrit, aussi. A présent il lit avec d'autres, et avec des musiciens.

Rémy Jacqmin vit en Bretagne. Pour l'instant. Il lisait depuis toujours, mais un texte fort l'a amené à lire à voix haute. Depuis, il s'est formé à cette discipline et anime des ateliers. Il écoute beaucoup ; il écrit, aussi. A présent il lit avec d'autres, et avec des musiciens.

Marie Tavera "Je dessine et j'écris, dans la vie comme je peux. Je lis mes textes ou ceux des autres, à Genève où je vis et ailleurs où je vais. Quelques poèmes publiés : éd. Le Miel de l'Ours, 2008 ; revue "La couleur des Jours, 2011." 

Marie Tavera "Je dessine et j'écris, dans la vie comme je peux. Je lis mes textes ou ceux des autres, à Genève où je vis et ailleurs où je vais. Quelques poèmes publiés : éd. Le Miel de l'Ours, 2008 ; revue "La couleur des Jours, 2011." 

Joseph Frusciante J’ai commencé à jouer de la musique à l’age de huit ans. L’accordéon a bercé mon enfance jusqu’au moment de la révolte de l’adolescence. Puis j’ai troqué mon accordéon pour un saxophone. J’ai toujours été fasciné par les sons, sa matière, et le langage des émotions. Je me suis aventuré sur des sentiers peu balisés des recherches sonore et instrumentales. Je suis à la recherche d'un langage qui puisse traduire les émotions, les sentiments qui me hantent. J'aimerais éliminer les filtres du rationnel, être en prise direct avec ce que je ressens. Ce voyage me conduit à la dérive d'un lyrisme plutôt déchiré, fait de résonances et d'obsessions, de labyrinthes et de transes.

Joseph Frusciante J’ai commencé à jouer de la musique à l’age de huit ans. L’accordéon a bercé mon enfance jusqu’au moment de la révolte de l’adolescence. Puis j’ai troqué mon accordéon pour un saxophone. J’ai toujours été fasciné par les sons, sa matière, et le langage des émotions. Je me suis aventuré sur des sentiers peu balisés des recherches sonore et instrumentales. Je suis à la recherche d'un langage qui puisse traduire les émotions, les sentiments qui me hantent. J'aimerais éliminer les filtres du rationnel, être en prise direct avec ce que je ressens. Ce voyage me conduit à la dérive d'un lyrisme plutôt déchiré, fait de résonances et d'obsessions, de labyrinthes et de transes.

Voir les commentaires

L'affiche du Festival a été créée par Esther Marlot, qui sera l'artiste

Publié le par Les amis du Chant de la terre

L'affiche du Festival a été créée par Esther Marlot, qui sera l'artiste exposée à la librairie au mois de novembre.

L'affiche du Festival a été créée par Esther Marlot, qui sera l'artiste exposée à la librairie au mois de novembre.

Voir les commentaires

ATELIERS D'ECRITURE AVEC MARIE DURNEZ

Publié le par Les amis du Chant de la terre

"Etre, pour moi, a toujours signifié oser
Et vouloir a signifié se risquer." Fernando Pessoa

Les ateliers d'écriture avec Marie Durnez reprennent à la librairie à partir de fin octobre, aux mêmes horaires que l'an dernier, de 14h30 à 17h30, le vendredi tous les quinze jours. Ils commenceront par une lecture de textes sélectionnés et écrits en atelier. Date non confirmée à ce jour.

Pour de nouvelles inscriptions Marie propose la création d'un deuxième atelier (sous réserve d'un nombre suffisant de participants) le jeudi après-midi de 15h à 17h30, intitulé "Oser écrire".

Réunion d'information le jeudi 10 octobre à 15 heures.

N'hésitez pas à venir vous renseigner !

Voir les commentaires

Le 26 septembre à la librairie - entrée libre

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Le 26 septembre à la librairie - entrée libre

Le 26 septembre à la librairie - entrée libre

Voir les commentaires