Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Note de lecture d'André Zaradzki

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Note de lecture d'André Zaradzki

Price de Steve Tesich

éd. Monsieur Toussaint Louverture

Formidable roman d'une aventure intérieure somme toute ordinaire, celle d'un jeune homme en proie aux affres d'un premier amour et tourmenté par les sentiments contradictoires qu'il éprouve envers son père ; tout cela serait bien banal et ennuyeux si, sur plus de 500 pages, Steve Tesich ne faisait preuve d'un talent narratif exceptionnel : on est sous le charme, on goûte avec délices cette prose aux phrases courtes, débarrassée de toute image surabondante et dont le ton étonne encore par sa fraîcheur après des heures de lecture ; Price est le roman des fantasmes et de la désillusion d'une adolescence parvenue aux portes de l'âge adulte et du monde du travail; enthousiasmes et renoncements se succèdent, mais pour Price, le choix de la vraie vie s'annonce salvateur. (andré zaradzki, janvier 2015)

Voir les commentaires

En août à la librairie : Exposition SIMBLISS

Publié le par Les amis du Chant de la terre

En août à la librairie : Exposition SIMBLISS

Exposition du 1er au 31 août - SimBLiSs

Vernissage vendredi 7 août à partir de 18h

Entrée libre - rens. 04 66 50 27 44

 

 « La peinture est une forme d’abandon ; un moment unique de méditation, peut-être parfois même une pompeuse démonstration de l’égo du peintre. 

Peindre est pour moi un besoin vital, un mode d’expression. Là où me manquent les mots, la peinture les remplace. Devant la feuille blanche je dépose mes fardeaux. Le pinceau à la main, je reprends mon bâton de pèlerin et la route pour un nouveau voyage au coeur des profondeurs abyssales de mon « moi ». Ce « moi » qui évolue au grès des tempêtes de mon coeur. Ainsi dans le chaos de mon âme, je cherche à extirper les souffrances qui me hantent – aussi minimes peuvent-elles paraître aux yeux du commun des mortels. J’essaie de vomir ce mal-être qui me ronge. Face à la feuille blanche, les démons qui rodent n’ont qu’à bien se tenir… » SimBliSs 

 

 AUX ORIGINES…

« Née à Bagnols sur Cèze en 1985, j’ai eu la chance dès mon plus jeune âge d’être initiée à l’art du dessin. C’est ainsi que j’ai couvert des feuilles et des feuilles de reproduction de mes héros de bande dessinée. Ainsi sous mon crayon, pendant toute mon enfance, je m’amusais à faire renaître Tintin, Astérix et son ami Obélix, Gaston Lagaff’, ou encore Lucky Luke… Ces personnages n’appartenaient plus alors à leurs auteurs mais sous ma mine devenaient ma possession, mon graal. Autant dire que, je me voyais déjà remplacer au pied levé MM UDERZO ou FRANQUIN, et ce pour conquérir le monde avec de nouvelles aventures. 

Ce qu’on ne sait pas à cet âge – où tous les rêves sont encore permis – c’est que les choses ne se passent pas toujours comme nous le voudrions. Et les crayons sont restés figés sur le coin d’une table pendant quelques années durant, ne sortant qu’à l’occasion pour participer à crobarder une petite idée venue chatouiller mon esprit endormi… Mais si l’art du dessin s’est éloigné un temps, les rêves eux sont restés intacts ! 

C’est ainsi qu’après avoir traversé le désert créatif, après avoir délaissé mon compagnon d’enfance, le dessin, au profit de mes études scientifiques, j’ai dans les années 2000 repris le chemin du graphite, ou plutôt de la création graphique, assistée d’un nouveau jouet – une tablette graphique – et de mon ordinateur. 

Sous le pseudonyme de SimBliSs, pseudonyme que je dois, bien entendu, aux humeurs de mon cœur, j’ai ouvert un blog d’illustration et ai ainsi pu moquer les détracteurs du mariage pour tous en 2012. J’eus ainsi l’honneur de publier un de mes dessins dans le Midi Libre et de participer un temps à l’aventure parisienne du célèbre blog Paris ZigZag (Blog du Paris insolite). Grâce à cette aventure, j’eus l’immense surprise de voir un de mes dessins trôner derrière Ali Baddou dans « la nouvelle édition de Canal ». 

C’est cependant vers 2013, en pleine crise professionnelle et, une fois n’est pas coutume, en plein ouragan sentimental, que j’ai affirmé mon style artistique, en rencontrant et participant aux ateliers du maître Luciano Sbaïz. En observant son travail et sa technique, est née en moi une nouvelle volonté, celle du détail, du symbole, de l’illustration à l’anglaise façon Arthur Rackham ou encore Aubrey Beardsley. J’ai fait la connaissance avec la technique aquarelle, nous nous sommes apprivoisées mutuellement. Moi qui croyais ne pas être une bonne coloriste, et pensant devoir me contenter de mes crayons, et elle qui me prouve chaque jour un peu plus que je suis capable de voir non plus seulement en noir et blanc mais en couleurs. Elle qui me chuchote, à chaque fois, que la vie est ce que je me refuse de voir. Qu’une souffrance, ou un désastre, que le chaos lui-même est une explosion de couleur, vers l’attente d’un mieux et du positif. Toujours dans cette évolution Je suis allée à la rencontre de grands tel que Klimt, Gustave Moreau-ce fut la plus belle des révélations pour moi-le Pérugin et tant d’autres… » 

L’EXPOSITION 

Aujourd’hui, je vous propose cette exposition, après que mon coeur est affronté une nouvelle mousson, et que mon esprit se soit « peuplé d’une armée d’infâmes araignées »- comme le dit si bien mon poète favori Baudelaire. 

C’est ainsi que pour cette exposition, j’ai décidé de quitter les sentiers de l’illustration et de rejoindre ceux de l’abstraction, non sans difficulté. De recherches en recherches, d’études en études, j’ai fait d’autres fabuleuses rencontres comme celle avec Kandinsky. Mais comme on ne peut chasser ses premiers désirs et ses premiers amours, je n’ai pu m’empêcher d’associer l’abstraction à l’illustration, et mes créations à mon coeur blessé. Je dédie donc, en toute logique cette exposition aux fossoyeurs de coeur sans qui le chaos créateur bouillonnant au fond de moi ne saurait-être possible. 

Vous l’aurez compris, cette exposition reste encore un voyage initiatique au plus profond de mon être torturé, marqué par le sceau de mon coeur mis à nu et trop souvent piétiné. » 

En août à la librairie : Exposition SIMBLISS
En août à la librairie : Exposition SIMBLISS
En août à la librairie : Exposition SIMBLISS
En août à la librairie : Exposition SIMBLISS
En août à la librairie : Exposition SIMBLISS
En août à la librairie : Exposition SIMBLISS

Voir les commentaires

Des livres/cahiers d'activités conseillés par votre libraire

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Pour s'amuser avec ses enfants pendant les vacances !

Des livres/cahiers d'activités conseillés par votre libraire
Des livres/cahiers d'activités conseillés par votre libraire
Des livres/cahiers d'activités conseillés par votre libraire
Des livres/cahiers d'activités conseillés par votre libraire
Des livres/cahiers d'activités conseillés par votre libraire

Voir les commentaires

CAFE PHILO : Bibliographie sommaire à propos des religions

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Beaucoup de monde au dernier Café-Philo de la saison avec Benjamin Orcajada, qui vous propose une bibliographie sommaire sur ce dernier thème abordé mardi 30 juin :

Les religions sont-elles nécessaires ?

 

- Mircea Eliade : "Histoire des religions" 3 vol.
- Henry Bergson : "Les deux sources de la morale et de la religion"
- J. P. Vernant : "L'univers, les dieux, les hommes"
- René Girard : "La violence et le sacré"
- Emmanuel Kant : "La religion dans les limites de la simple raison"
- Freud : "L'Avenir d'une illusion"
- Soêren Kierkegaard : "Crainte et tremblement" / "Miettes philosophiques" / "Le concept de l'angoisse"
- Maître Eckhart : "Sermons" 3 vol.
- Régis Debray : "Dieu, un itinéraire"

 

Un GRAND MERCI à lui pour ces RDV mensuels depuis janvier qu'il nous a si généreusement offerts.

Voir les commentaires