Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'affiche du 4e Festival du Livre de Pont-St-Esprit

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Illustration Clothilde Staës - maquette VTAC Impression

Illustration Clothilde Staës - maquette VTAC Impression

Voir les commentaires

Note de lecture

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Note de lecture

André Zaradzki poursuit ses conseils de lectures 

Station Eleven d'Emily St John Mandel

traduit de l'anglais (Canada) par Gérard de Chergé - éd. Rivages, août 2016

"Si vous détestez la SF ou si vous la trouvez trop "genrée", lisez sans tarder ce bijou littéraire.
Imaginez: une troupe de musiciens et de comédiens parcourt des territoires quasiment vides d'humains, jouant Shakespeare et Beethoven quand certains soirs ils ont pu sans encombre rejoindre une colonie non hostile ;
le monde, ce qu'il en reste est devenu dangereux (ce qui n'est pas le moindre des paradoxes au regard de ce que la civilisation a engendré !).
Mais l'auteur nous dit bien autre  chose que ce danger permanent, bien autre chose aussi que la reproduction des schémas d'emprise idéologique, le millénarisme et ses prophètes polygames par exemple; dans ce roman magistral qui échappe résolument à tous les clichés du genre, l'auteur nous dévoile ce qui rend les humains parfois si humains, leur viatique, l'amour de l'art, sans condition.
C'est aussi le souvenir, le désir, la nécessité d'évoquer le monde d'avant qui fait avancer ces êtres qui n'attendent plus rien de la vie que pouvoir jouer encore le Roi Lear,  ce même Roi Lear qui constitue la scène originelle du livre. Je n'en dirai pas plus, sinon que vous perdriez beaucoup à ne pas lire ce somptueux roman aux accents élégiaques."
Librairie le Chant de la terre - tél. 04 66 50 27 44

Voir les commentaires

Note de lecture : "Petit pays" de Gaël Faye

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Note de lecture : "Petit pays" de Gaël Faye

Note d'André Zaradzki

"Petit pays" - Gaël Faye - éditions Grasset, août 2016

"Comment distinguer un Hutu d'un Tutsi? Par la taille et le nez explique Michel à son fils Gabriel: petit avec un gros nez c'est un Hutu, grand maigre et le nez fin c'est un Tutsi. Tout est dit!

Dans ce petit pays, le Burundi en proie à une guerre civile chronique depuis son indépendance en 1962, il n'est pas facile de préserver l'innocence des enfants. C'est ce que s'évertue à faire le père de Gabriel et Ana, expatrié français marié à une rwandaise réfugiée au Burundi.

Enfance protégée vaille que vaille, enfance heureuse dans un quartier résidentiel à l'abri des haines identitaires, c'est d'abord cela le beau roman de Gaël Faye. Mais le poison n'épargne personne, il fait voler en éclats jusqu'aux relations domestiques, brise les rêves et conduit la prime adolescence à se jeter dans la guérilla urbaine. Gaêl Faye nous dit ce crève-coeur avec beaucoup de finesse et ce premier roman d'un musicien nous promet une belle carrière littéraire."

Librairie le Chant de la terre - tél. 04 66 50 27 44

Voir les commentaires

Sur cette terre comme au ciel

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Sur cette terre comme au ciel
Suite des notes de lecture d'André Zaradzki…
"Sur cette terre comme au ciel" 
Davide Enia

traduit de l'italien par Françoise Brun
Albin Michel, août 2016

"Que vous aimiez la boxe ou pas, vous vibrerez pour ce Davidù, qui à 9 ans se retrouve sur le ring, déjà convaincu que c'est là son destin, lui le petit-fils, fils et neveu de boxeurs dans une ville, Palerme, où la violence des coups et des sentiments fait figure d'art de vivre.

Des cruautés de la guerre du grand-père à celles de l'enfance dans les rues poussiéreuses de Palerme, de l'évocation quasi-religieuse des combats du passé (ceux du père décédé, ceux de l'oncle Umbertino, le modèle, le mentor, le père de substitution de Davidù) au combat final, dont la dramaturgie est servie par un découpage virtuose, Davide Enia nous offre une galerie de portraits dignes du meilleur néo-réalisme italien.
Roman familial, roman d'amour, Sur cette terre comme au ciel est aussi celui d'une amitié aussi incompréhensible qu'inconditionnelle et indéfectible. Et bien sûr, c'est aussi une poignante leçon de vie."

Librairie le Chant de la terre - tél. 04 66 50 27 44

Voir les commentaires

Coup de cœur d'André Zaradzki

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Coup de cœur d'André Zaradzki

André Zaradzki vous propose ses coups de cœur de la rentrée avec cette première note de lecture, d'autres suivront…

"Un travail comme un autre" - Virginia Reeves
traduit de l'américain par Carine Chichereau

éditions Stock, la Cosmopolite, août 2016
N'hésitez pas une seconde, ce livre ne vous quittera plus, vous n'aurez qu'une envie, celle de partager votre plaisir de lecture et l'intense émotion qu'il procure. Pour ne rien gâcher, la traduction est de grande qualité et la relecture attentive, ce qui se fait rare!
L'histoire se passe en Alabama dans les années 20 du siècle dernier : un détournement de ligne électrique tourne à la catastrophe et conduit son auteur au pénitencier ; l'argument est banal, le roman est extraordinaire : sombre, violent, chagrin ; mais Virginia Reeves a un talent fou pour communiquer son empathie et sa compassion pour ces gens de peu qui ne demandent qu'à vivre et aimer.
 
Librairie le Chant de la terre - tél. 04 66 50 27 44

Voir les commentaires