Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Note de lecture : "Dans une coque de noix" de Mac Ewan

Publié le par Les amis du Chant de la terre

 

Une proposition de lecture d'André Zaradzki

Dans une coque de noix - Mc Ewan Gallimard

Traduction France Camus-Pichon

 

Chef d'oeuvre d'humour noir ! Chef d'oeuvre tout court, le deuxième à mon sens après Expiation paru en France en 2003. McEwan une nouvelle fois nous enchante.
Le narrateur, un futur nouveau-né, découvre avec horreur que sa mère a un amant et qu'ils fomentent tous deux le meurtre de son père - il y a là déjà les ingrédients d'un bon thriller. Mais McEwan ne se contente jamais de raconter une histoire, il nous dit quelque chose du monde, il porte un regard lucide sur les turpitudes du genre humain et l'état moral déplorable de nos sociétés. Dans une coque de noix est une comédie noire portée par une imagination débridée et un sens aigu de la formule (dont il n'abuse jamais). Son art du romanesque et sa plume virtuose en font d'ores et déjà un futur grand classique.

andré zaradzki

le chant de la terre
librairie 
16, rue Joliot Curie
30130 Pont Saint Esprit 
04 66 50 27 44

Voir les commentaires

Vendredi 19 mai soirée exceptionnelle avec une éditrice et 3 auteurs !

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Vendredi 19 mai

à 20h30

André Zaradzki reçoit Maud Leroy,

éditrice, 

Editions des Lisières 

et ses auteurs

Laetitia Gaudefroy Colombot

Alain Nouvel

Patrick Blanche

pour une soirée de rencontres, lectures, musique et exposition…

entrée libre - rens. 04 66 50 27 44
Présentation des Editions des Lisières par Maud Leroy

La voie éditoriale

Les éditions des Lisières abritent des voie/x poétiques.

Contes, nouvelles, mémoires, peinture, dessin, etc., la poésie est partout. La poésie est une graine à cultiver, c'est l'herbe folle qui défie les « monocultures de l'esprit » (Vandana Shiva), tout en elle tend à proliférer et jamais elle ne se résoudra à n'être qu'un sous-rayon de la littérature.

La poésie est une disposition, une forme d'intelligence, intuitive, généreuse, sensible, qui tire allègrement la langue à l'intelligence de rapt assise sur le monde humain.

La poésie du livre n'est pas uniquement dans le texte édité, mais aussi dans la rencontre, dans le travail partagé, dans la façon de faire qui donnent naissance au livre, puis dans les rencontres, les échanges et l'ouverture que permet le livre.    

Les liens de l’humain avec la nature, avec l'espace qu'il habite, mais aussi bien sûr les liens inter-humains et la façon qu'ont des voi(e)x singulières et d'horizons divers de répondre à la question "Comment habiter le monde en poète ?", voici ce qui inspire et anime les Lisières…

Les choix éditoriaux

Convivialité et bibliodiversité sont deux concepts qui guident le travail des Lisières.

D'abord parce que l'édition y est conçue comme un outil convivial pour faire des livres, c'est-à-dire un outil à hauteur (et à rythme) d'homme, de femme pour ma part, qui permet un travail rapproché avec les auteurs et les différents acteurs de la chaîne du livre (imprimeurs, papetiers, libraires, bibliothécaires, etc.) et bien sûr avec les lecteurs. Le livre est donc pensé ici plus comme un objet artisanal, fait de plusieurs voix, de plusieurs mains que comme une marchandise standardisée.

Que le livre incarne pleinement la beauté du contenu me paraît important. Une beauté simple. Proche de ce que les japonais appellent wabi sabi, la beauté brute des choses impermanentes. Que le livre soit à la fois intime et organique, singulier. C'est ce qui m’a amenée (histoire de rencontres aussi) à faire la couverture des livres en typographie au plomb et linogravure - avec le soutien de Pierre Mréjen des éditions Harpo &. Quant à l'impression du corps d'ouvrage en PAO, elles sera assurée par un imprimeur, local. Pour le papier, les Lisières travailleront principalement avec Fedrigoni.

Les auteurs


"Gardienne en terre sauvage" de Lætitia Gaudefroy Colombot

De son expérience de bergère, Lætitia Gaudefroy Colombot fait partager mots, formes et couleurs. Ses tableaux, sensibles et poétiques, invitent le lecteur à la suivre dans un quotidien rythmé par la nature, où humilité et contemplation sont de mise. En ravivant dans un style à la fois singulier et contemporain la fraîcheur des origines, l'artiste nous offre, en toute simplicité, une expérience de la beauté.

L’auteure - Peintre et art thérapeute, Lætitia Gaudefroy Colombot vit dans la Drôme. Elle est l'auteure de Bienvenue dans mon jardin et Mæstro parus en 2014 aux Éditions du Bon Pied.

20 peintures et 20 poèmes - Collection Aphyllante - Couverture en typo plomb et linogravure de l'artiste sur Hahnemühle Bamboo 265 g/m², papier intérieur Old Mill 150 g/m²

"Jours d'errance" - 109 haïkus de Seigetsu

D'année en année / j'oublie la route du retour / Fleurs de l'An Nouveau

De la fin du Régime Tokugawa aux débuts de l’ère Meiji, un poète nommé Inoue Seigetsu (1822-1887) vagabonde de village en village dans la vallée d’Ina, province de Nagano, pendant près de trente ans. 1800 haïkus calligraphiés, remerciements aux hôtes qui lui prodiguèrent gîte, couvert et saké au cours de ces années d'errance, sont aujourd'hui les derniers témoins de la vie de Seigetsu.

Les 109 haïkus sélectionnés dans ce recueil - première publication en français du poète - dessinent par petites touchent le portrait sensible d'un homme qui a tout abandonné pour vivre au rythme de la nature et de la poésie.

Les traducteurs

Né en 1952, Makoto Kemmoku est décédé en 2013. Professeur de littérature japonaise, il a consacré une grande partie de sa vie à la traduction de haïkus en français, en collaboration avec d'autres auteurs dont, notamment, Patrick Blanche (plusieurs volumes consacrés à « Hiroshima et Nagasaki après la bombe atomique », etc.), Dominique Chipot (Du rouge aux lèvres. Haïjins japonaises et Seigneur ermite. L'intégrale des haïkus de Bashô aux éditions de la Table Ronde (2008 et 2012), etc.), Alain Kervern (Portrait d'un moineau à une patte, recueil de 100 haïkus d'Ozaki Hôsaï, Folle Avoine, 1991, etc). Membre de la revue de haïku Ashibi (Azalée), il a, entre autres, traduit en japonais Le roman de la rose de Guillaume de Lorris et Jean de Meung (XIIIe s.).

Né en 1950 dans un village du Nord, Patrick Blanche vit aujourd'hui en Provence où il se consacre à la peinture et à l'écriture. Il a réalisé plusieurs traductions de haïkus, pour la plupart avec Makoto Kemmoku. Ce dernier a traduit en japonais 401 de ses haïkus, parus en 1997 sous le titre Si léger le saule aux éditions Michitani à Tokyo. Dans Haiku, cet autre monde (éditions La Table Ronde, 2009), Patrick Blanche a traduit 817 tercets de l'auteur américain Richard Wright. Plusieurs de ses ouvrages ont également été publiés aux éditions du Bon Pied.

Traduction, avant propos de Makoto Kemmoku et Patrick Blanche - Préface de Nobuhiro Miyashita - édition bilingue français-japonais

"Au nom du Nord, du Sud, de l'Est et de l'Ouest" d'Alain Nouvel

« Quel Nord, quel Orient ? Vers où s’orienter ? Où vivre et où aller ? Et comment ? Nous, Occidentaux post-modernes, nous sommes désormais déboussolés. Pourtant, chaque village, chaque ferme, posés sur ces versants, nous disent: « Tous les chemins ne conduisent pas à Rome. Il en est quelques-uns qui ne mènent qu'à moi. » Comme un boulanger travaille sa pâte, rends comestible l'or des mots, la fleur de leur farine, pétris-la et cuis-la, laisse-la gonfler peu à peu, qu'elle lève et devienne succulente et nourrissante à la fois. »

Dans ce recueil de sept nouvelles, Alain Nouvel charme le lecteur par sa langue fertile et musicale; il l'entraîne à sa suite dans des contrées à la lisière de l'imaginaire et du réel. Érudite et onirique, l'écriture d'Alain Nouvel est pleine de questionnements et de fantaisie.

Déboussolant et délicieux !

L’auteur - Depuis 1998 et la parution de Trois noms hermaphrodites à l'Instant perpétuel, Alain Nouvel publie en toute discrétion des textes raffinés et rares. Parler en silence, il aime beaucoup cela. Au nom du Nord, du Sud, de l'Est et de l'Ouest est son quatorzième ouvrage.

7 nouvelles - Collection Coléoptère - Couverture en typo plomb et linogravure, papier couverture et intérieur : Arcoprint edizioni

 

 

 

Vendredi 19 mai soirée exceptionnelle avec une éditrice et 3 auteurs !
Vendredi 19 mai soirée exceptionnelle avec une éditrice et 3 auteurs !

Voir les commentaires

Finissage d'exposition avec Jean-Noël Criton samedi !!

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Samedi 29 avril se termine la très belle exposition "Curiosités de papier" : Jean-Noël Criton sera à la librairie à partir de 10h pour un décrochage vers 16h. Profitez de sa présence pour venir à sa rencontre, faire un dernier tour de l'exposition avec lui, lui poser mille questions, connaître ses projets… Il vous attend !!

 

Voir les commentaires

Mardi 16 mai : avant-dernière soirée philo !

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Mardi 16 mai à 20h30

 

"Sur cette même lancée hypercritique, c’est-à-dire critiquant même la critique, on réfléchit sur la notion de progrès et la puissante propagande qui n’a cessé de le présenter comme « progrès de l’esprit humain ». Nous questionnerons la notion d’avancée, en nous appuyant sur le propos décalé de Herder par rapport à la Philosophie des Lumières. Nous nous demanderons ce que cache, depuis Platon et son texte fondateur du Phédon 97 c à 100 b, cette prétention à un progrès irrésistible, exempt de tout inconvénient, pure lumière de la pensée."

Voir les commentaires

Exposition du mois de mai : Renée Bossaert

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Exposition

du 2 au 31 mai

Renée Bossaert 

Collages

vernissage

vendredi 5 mai

à 18h

entrée libre

 

 

 

 

On ne pourra bien dessiner le simple qu'après une étude approfondie du complexe : Le nouvel esprit scientifique - G. Bachelard

"Renée Bossaert commence la sculpture en 1967, aux Beaux-Arts de Lille. Elle a alors vingt ans et offre une place particulière aux collages et assemblages de toutes sortes.

C'est l'union entre deux, cinq ou dix éléments et la naissance d'un volume le plus étrange, le plus affreux possible qui intéresse (et qui amuse) l'artiste ! Nous sommes alors en 68...

Très vite, la recherche du volume l'amène à la mise en espace de la sculpture. Ce n'est plus le bonheur "simple" de réaliser un volume qui existe pour lui-même mais celui de le faire exister dans un autre volume plus grand et tout aussi complexe : l'architecture. C'est l'époque des bas-reliefs monumentaux et des projets 1%. Renée Bossaert entretiendra toujours ce lien puissant entre l’œuvre et son espace.

Les années 80-90 marquent la recherche d'une extension. Celui du point d'assemblage entre les différents plans ; ils s'encastrent, se confondent, se répondent, s'exhibent (ou "s'annulent") et se prêtent vie l'un pour l'autre. Un point d'union qui pourrait presque symboliser ce moment particulier où tout s'emboite... cet instant où le désordre plonge dans l'univers merveilleux du juste et de l'équilibre… C'est alors pour Renée Bossaert une période marquée par des escaliers en bas-reliefs, des ponts etc, bref ces volumes qui font lien entre deux espaces séparés, comme celui de réunir deux berges, deux mondes qui coexistent et s'ignorent.

La grande force de l'artiste est peut-être là : réunir des pôles qui s'ignorent

Été 2013, dans la fraicheur de son atelier, dans le coton lourd et paresseux des étés trop chauds, un déclic s'est produit. L'artiste alors en retrait, dont on s'habituait petit à petit à une présence discrète, a fait éclore, ex abrupto, le début d'une longue série. Le lion veillait et n'était point mort.

La technique est on ne peut plus simple : "je découpe, je compose, j'ajuste, j'équilibre, je fixe et une proposition d'espace, sorte de bas-relief sur papier, demeure..."

Effet coup de poing pour certains, papillon pour d'autres (les jaunes, les roses), qu'importe ! L'œuvre existe, puissante et maîtrisée.

La librairie Le chant de la Terre à Pont Saint-Esprit présente du 2 mai au 31 mai un ensemble unique de collages de l'artiste.

Renée Bossaert a enseigné à l'ENSAD Paris pendant plus de trente ans. Sans cesse, elle a renouvelé son enseignement, passant par à peu près toutes les pratiques de la sculpture. Demeurée quelques années comme plongée dans une observation silencieuse, gardée, digérée, avalée, elle nous offre 40 année d'un œil exercé, affuté, libéré."

Corneille de Lyon.

 

Voir les commentaires

3e Concours de nouvelles du Festival du Livre

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Le 3e Concours de nouvelles du Festival du Livre de Pont-St-Esprit et du Gard Rhodanien est ouvert !

 

Le règlement est à télécharger ici

Il comporte trois catégories : collégiens - lycéens - adultes.

N'hésitez pas à diffuser l'information autour de vous…

Voir les commentaires

Note de lecture : "Gabacho" de Aura Xilonen

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Une proposition de lecture d'André Zaradzki

Gabacho - Aura Xilonen

traduit de l’espagnol (Mexique) par Julia Chardavoine

Ed. Liana Levi - coll. «Littérature étrangère»
Date de parution : 19-01-2017
14 x 21 cm - 368 pages - isbn : 9782867468803 - 22 €

"Il ne faut pas être prude pour lire ce roman! mais quel roman! un ovni venu du Mexique, d'une jeune écrivaine de 19 ans dont l'art romanesque peut rendre jaloux bien des auteurs confirmés. C'est l'histoire d'un jeune clandestin qui ne craint pas les coups et qui pourtant préfèrerait ne pas avoir à en donner; il a un grand coeur, il est amoureux, il survit en lisant tout ce qui lui tombe sous la main dans la librairie où il joue le rôle d'homme à tout faire, en bute aux sarcasmes orduriers du libraire (un jeu, auquel l'adolescent se prête volontiers et qui "signe" entre eux complicité et amour de la littérature); mais c'est l'amour tout court, et non la puissance de ses coups sur le ring, qui fera de ce "gabacho", cet immigré basané au pays des Blancs, un être qu'on respecte. Encore une belle découverte de Liana Levi, qui en assure l'édition en français dans une excellente traduction."

andré zaradzki

le chant de la terre
librairie 
16, rue Joliot Curie
30130 Pont Saint Esprit 
04 66 50 27 44

Voir les commentaires

RAPPEL : samedi 22 avril Sant Jordi ! fête des librairies indépendantes - cadeaux et RDV au programme !

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Samedi 22 avril Le Chant de la terre fête avec vous la Sant Jordi !!

Des cadeaux attendent les clients de la librairie toute cette journée et deux événements vous sont proposés, à 17 h et à 20h30.

Voir tous les détails ici La Sant Jordi

Nous comptons sur votre présence !

Voir les commentaires

Rappel : lecture et musique vendredi 14 avril

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Voir les commentaires