Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rappel : trois rendez-vous à la librairie le Chant de la terre

Publié le par Les amis du Chant de la terre

PROGRAMME DES DEUX PROCHAINES SEMAINES AU CHANT DE LA TERRE

 

Vendredi 29 septembre à 20h30 - Concert "Les Récupercussions" avec Bernard Boudet, créateur d'instruments - entrée au chapeau 


Jeudi 5 octobre à 20h30 - "Les Mélancolies de Sade" - une soirée avec Collection Opus pour la présentation d'un film en projet, en présence du réalisateur Guy Marignane, et de l'un des comédiens Didier Sauvegrain   -  entrée libre 


Exposition d'octobre - Vernissage vendredi 6 octobre à 18h  : Catherine Choffat  -  entrée libre 
 

POUR EN SAVOIR + CONSULTEZ LES ARTICLES PRÉCÉDENTS

 

Voir les commentaires

Les Mélancolies de Sade

Publié le par Les amis du Chant de la terre

La Librairie Le Chant de la Terre et Collection Opus

vous invitent le
jeudi 5 octobre 
à 20 h 30

pour une soirée d'échange

et de soutien au film
"Les Mélancolies de Sade"

​​
en présence du réalisateur Guy Marignane, et de l'un des comédiens Didier Sauvegrain


Lecture d'extraits du scénario - Rencontre-Débat
autour de la Création cinématographique indépendante, du Financement participatif et du Marquis de Sade cet inconnu !
Pour tout savoir :  site du film

Synopsis

Sade, vivant ou mort ne laisse pas indifférent ! Mais loin des clichés scabreux, connait-on vraiment le Marquis de Sade ? 
Vingt sept ans d’enfermement, ce qui représente un tiers de sa vie, où il y cultive un imaginaire débordant pour s’évader de son univers carcéral. Pendant toutes ces années, il est rempli de doutes nombreux et d’angoisses à répétition. 
C’est de ce visage de Sade dont le film témoignera autour de rencontres improbables: de la visite de ses héroïnes dans sa cellule de prison, jusqu’à Jean Jacques Rousseau en son île.
Dans l'intimité de sa condition de prisonnier, le film dévoile un Sade jaloux, amoureux, moderne, précurseur, mais aussi hanté par la mort, un homme fragile, terriblement humain.

Origine du projet
Il y a trois ans, le réalisateur Guy Marignane rencontre Thibault de Sade, descendant direct du Marquis de Sade. Il l’invite ensuite à un entretien durant lequel il sera enregistré et filmé. La rencontre se déroule dans une des demeures familiales aux environs de Paris. L’entretien dure trois heures.
Le film est lancé... Quelques proches se réunissent, techniciens, acteurs, amis. Ils décident de commencer à tourner avec leurs fonds propres, dans une configuration très réduite, et suivant leurs disponibilités. Commencé il y a trois ans, les dernières séquences du film seront tournées à la fin de l'été en Provence.

Le contenu
Le film Les Mélancolies de Sade est avant tout un long-métrage de fiction avec quelques passages documentaires.
La partie documentaire est constituée d’un entretien réalisé avec Thibault de Sade. Cette partie, une fois montée représentera environ quinze minutes sur la durée globale du film (90 minutes).
La partie fiction du film s’est construite autour des thématiques abordées dans l’entretien. Elle exploite en particulier de nombreuses correspondances échangées entre Sade et Renée Pélagie, sa femme, mais aussi avec sa maîtresse, Melle de Launay, ainsi que des passages dédiés à Juliette, héroïne de l'archétype sadien. On découvre également comment Laure de Sade, son ancêtre et compagne de Pétrarque, hante ses nuits. 
A noter enfin la place du Geôlier, auquel Sade peut confier ses doutes, sa révolte et sa fragilité.

Voir les commentaires

Exposition d'octobre : Catherine Choffat

Publié le par Les amis du Chant de la terre

EXPOSITION

DU 3 AU 31 OCTOBRE

CATHERINE CHOFFAT

VERNISSAGE

VENDREDI 6 OCTOBRE

à 18H

entrée libre

 

" Depuis une quinzaine d’années, la peinture occupe une place importante dans mes activités . Je découvre avec un émerveillement toujours renouvelé, la féérie des couleurs et les effets magiques qu’elles suscitent une fois mises en relation les unes avec les autres. Et si pour contenir un peu mon exubérance, j’essaie de limiter ma palette,  c’est plus fort que moi, je me retrouve devant une explosion de couleurs que je n’avais pas prévue. C’est comme ça !
Autodidacte, je ne me réclame d’aucune école, ni technique particulière mais privilégie actuellement la peinture à l’huile. J’ai beaucoup d’admiration pour les techniques anciennes, et dans la mesure du possible je prépare mes supports selon les recettes classiques. Je nourris mon inspiration au travers du quotidien et plutôt que de reproduire une vision du réel, j’essaie de traduire mon ressenti avec l’espoir de susciter un écho ou une résonance auprès ceux qui passent devant mes tableaux.
Pour cette seconde exposition à la Librairie du Chant de la Terre, je présente un ensemble de toiles abstraites, certaines de grand format. Portant un regard sur ma vie, j’ai cherché à traduire les multiples imbrications qui peuvent façonner le cours de l’existence, à la recherche d’une ligne directrice, d’une verticale. "

 Catherine Choffat
 Catherine Choffat

Catherine Choffat

Voir les commentaires

Concert "Les récupercussions" avec Bernard Boudet

Publié le par Les amis du Chant de la terre

CONCERT 

LES RÉCUPERCUSSIONS

VENDREDI 29 SEPT.

20H30

entrée au chapeau

 

Musicien, découvreur, créateur ingénieux d’instruments, Bernard Boudet explore inlassablement les univers de la musique.
De la Normandie à l’Allemagne et au Sud de la France, accompagné de ses amis musiciens et conteurs, il enchante et étonne par son talent et ses trouvailles.
Depuis de nombreuses années, sans délaisser son violon, il crée de surprenants lamellophones pour lesquels il n’hésite pas à utiliser des matériaux récupérés tels des tubes en carton ou des lattes de sommier.
Ces instruments sont régulièrement joués en public, seuls ou en formation, en concert ou lors d’animations diverses, notamment dans des ateliers proposés au public scolaire.

"Le travail de recherche sur le son est effectué sans le support ni de l'électronique ni de l'électricité. Ceci pour obtenir des sons les plus vivants possibles. Ce sont toutes les petites imperfections, toutes les variations d'intensité des attaques et des harmoniques, tous les bruits de glissements et de souffles d'air qui donnent vie à un instrument acoustique."

 

 

 

Voir les commentaires

André Zaradzki propose ses coups de coeurs de la rentrée littéraire !

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Sur les tables de la librairie :

 

Les huit montagnes (Paolo Cognetti)   Stock
Underground railroad  (Colson Whitehead)   Albin Michel
L'art de perdre (Alice Zeniter)  Flammarion
Le jour d'avant (Sorj Chalandon)  Grasset
Le sympathisant (Viet Thanh Nguyen)  Belfond
Mercy Mary Patty (Lola Lafon)  Actes Sud
Sucre noir (Miguel Bonnefoy) Rivages
Les hommes (Richard Morgiève) Joëlle Losfeld
Cette chose étrange en moi (Orhan Pamuk)  Gallimard
Zabor ou les psaumes (Kamel Daoud)  Actes Sud

Une mention spéciale pour Les huit montagnes de Paolo Cognetti, un premier roman qui touchera le coeur de tous ceux qui aiment la montagne...et de tous ceux qui ont gardé un coeur d'enfant; roman d'apprentissage, déclaration d'amour à la nature, à l'amitié; la langue est pure et d'une poésie qui dit au plus juste l'intime et l'universel.


Bonne lecture !

andré zaradzki

le chant de la terre
librairie 
16, rue Joliot Curie
30130 Pont Saint Esprit 
04 66 50 27 44
André Zaradzki propose ses coups de coeurs de la rentrée littéraire !

Voir les commentaires