Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mercredi 5 juin Kamishibaï pour les enfants !

Publié le par Les amis du Chant de la terre

 

Mercredi 5 juin à 15h

Béatrice Meysson

raconte

René The Brave

 

une histoire bilingue français/anglais
en kamishibaï
pour les enfants de 5 à 9 ans
entrée libre
 

 

 

 

 

René The Brave - Le Brave

René est un petit rhinocéros qui est élevé par deux parents bien surprenants. René is a small rhinoceros who is being raised by two unlikely parents. 
Il ne réalise pas qu'il a une corne mais pense que c'est un bec. He does not realise that he has a horn but instead thinks it to be a beak. 
Il croît aussi qu'il peut voler ! He also believes he can fly ! 
Petit à petit, alors qu'il découvre ses étonnantes différences, notre héros en herbe commence à comprendre qui il est réellement : un rhinocéros unique et courageux, prêt à venir en aide à toutes les merveilleuses créatures qu'il rencontre sur son chemin... Little by little, as he discovers his amazing differences, our budding hero begins to learn who he really is: a unique and brave rhino, ready to step in to help all the wonderful creatures he encounters along the way... 

René the Brave est le premier livre bilingue français-anglais de Béatrice Meysson qui a souhaité mettre en lumière une des espèces les plus vieilles de notre planète, une espèce qui a aujourd'hui besoin de notre protection : le rhinocéros. Une espèce en danger qu'elle a su rendre altruiste et attachante. 

C'est sous la forme d'un kamishibaï que Béatrice Meysson racontera l'histoire de René The Brave. Cette forme de petit théâtre venu du Japon est constituée d'un butaï, (théâtre portatif en bois ou en carton) et de grandes cartes sur lesquelles sont les illustrations. La lecture sera bilingue, en français par l'auteure et en anglais par Marie-France Zen.

Voir les commentaires

Exposition du 1er au 30 juin : K.Yoô

Publié le par Les amis du Chant de la terre

 

Exposition du 1er au 30 juin

 

K.Yoô

Julie Warnier

 

Vernissage

vendredi 7 juin à 18h

librairie le Chant de la terre

entrée libre

 

 

Julie Warnier dit "K.Yoô" est née en 1983. La passion du dessin lui est transmise par son père toute petite. Originaire de la campagne Picarde, les animaux sont ses modèles de prédilection ; fascinée par la nature elle y puise son inspiration.
Bac littéraire option art plastiques, fac d'art plastiques, elle découvre la gravure, le modèle vivant et la peinture acrylique. Puis une formation qui lie l'art et le bâtiment (artisan matiériste coloriste en décor mural) lui apprend les enduits à la chaux, à la terre ou au plâtre, l'harmonisation des couleurs, leur création à partir de pigment naturels...
Au cours de ses voyages sur différents continents, elle peint des fresques dans des hôtels, boutiques et maisons. Avec la peinture aérosol elle travaille sur différents supports à valoriser : enseignes, façades, portes de garage, portails, véhicules, transformateurs électriques...
Aussi à l'aise sur toiles que sur murs, elle maîtrise la bombe de peinture comme le pinceau.
Elle présente à la librairie une série de peinture acrylique sur toiles, sur carton ou sur bois. Les rapaces, oiseaux et insectes sont mis à l'honneur.
Venez découvrir son univers...

Voir les commentaires

RAPPEL : Vendredi 31 mai rencontre-lecture avec les éditions des Lisières

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Les éditions des Lisières

" Les éditions des Lisières abritent des voie/x poétiques.
Contes, nouvelles, mémoires, peinture, dessin, etc., la poésie est partout. La poésie est une graine à cultiver, c'est l'herbe folle qui défie les « monocultures de l'esprit » (Vandana Shiva), tout en elle tend à proliférer et jamais elle ne se résoudra à n'être qu'un sous-rayon de la littérature.
La poésie est une disposition, une forme d'intelligence, intuitive, généreuse, sensible, qui tire allègrement la langue à l'intelligence de rapt assise sur le monde humain.
La poésie du livre n'est pas uniquement dans le texte édité, mais aussi dans la rencontre, dans le travail partagé, dans la façon de faire qui donnent naissance au livre, puis dans les rencontres, les échanges et l'ouverture que permet le livre.    
Les liens de l’humain avec la nature, avec l'espace qu'il habite, mais aussi bien sûr les liens inter-humains et la façon qu'ont des voi(e)x singulières et d'horizons divers de répondre à la question "Comment habiter le monde en poète ?", voici ce qui inspire et anime les Lisières…


Les choix éditoriaux

Convivialité et bibliodiversité sont deux concepts qui guident le travail des Lisières. 
D'abord parce que l'édition y est conçue comme un outil convivial pour faire des livres, c'est-à-dire un outil à hauteur (et à rythme) d'homme, de femme pour ma part, qui permet un travail rapproché avec les auteurs et les différents acteurs de la chaîne du livre (imprimeurs, papetiers, libraires, bibliothécaires, etc.) et bien sûr avec les lecteurs. Le livre est donc pensé ici plus comme un objet artisanal, fait de plusieurs voix, de plusieurs mains que comme une marchandise standardisée. 
Que le livre incarne pleinement la beauté du contenu me paraît important. Une beauté simple. Proche de ce que les japonais appellent wabi sabi, la beauté brute des choses impermanentes. Que le livre soit à la fois intime et organique, singulier. C'est ce qui m’a amenée (histoire de rencontres aussi) à faire la couverture des livres en typographie au plomb et linogravure - avec le soutien de Pierre Mréjen des éditions Harpo &. Quant à l'impression du corps d'ouvrage en PAO, elles sera assurée par un imprimeur, local. Pour le papier, les Lisières travailleront principalement avec Fedrigoni. "

Maud Leroy.

Voir les commentaires

Festival du livre 2019 : lancement de deux concours !

Publié le par Les amis du Chant de la terre

7e Festival du Livre de Pont-St-Esprit

et du Gard Rhodanien

Ouverture de deux concours :

5e CONCOURS DE NOUVELLES

1er CONCOURS DE BD

 

 

 

 

 

Le 7e Festival du Livre de Pont-St-Esprit et du Gard Rhodanien se tiendra du 19 au 24 novembre 2019. Il propose deux concours.

  • Le 5e concours de nouvelles avec trois catégories : adultes, lycéens et collégiens, soit trois prix. Un recueil des nouvelles des lauréats et des meilleurs textes sélectionnés par le jury sera publié. Date de clôture pour les adultes le 31 août 2019 et pour les adolescents le 30 septembre 2019.

  • Le 1er concours de BD proposé aux adolescents, de 12 à 18 ans. Ils peuvent travailler en binôme, scénario et dessin. Il est demandé entre 2 et 5 planches. Le lauréat recevra, entre autres, une impression de qualité de sa BD, les meilleures seront exposées. Date de clôture le 30 septembre 2019. Deux points de dépôts sont mis en place : la Médiathèque Léon Alègre à Bagnols/Cèze, et la librairie le Chant de la terre à Pont-St-Esprit. Un envoi postal est également possible.

La remise des prix se fera le samedi 23 novembre à 11h, salle des Fêtes de Pont-St-Esprit, à l'ouverture du salon du livre des 23 et 24.

Les règlements complets des deux concours sont à télécharger ci-dessous.

Festival du livre 2019 : lancement de deux concours !
Festival du livre 2019 : lancement de deux concours !

Voir les commentaires

Vendredi 24 mai à 20h30 : lectures croisées avec Sylvie Durbec et Yann Miralles

Publié le par Les amis du Chant de la terre

 

Vendredi 24 mai à 20h30

lectures croisées autour du thème de la disparition avec

 

Sylvie Durbec

et Yann Miralles

 

librairie le Chant de la terre

entrée libre

 

 

 

Sylvie Durbec est née à Marseille. 

Vit  au sud. A quatre fils. Publiée depuis plus d’une vingtaine d’années.
Poète, plasticienne, traductrice.
Aime coudre et recoudre, lier et relier, mais aussi délier (la langue).
S’efforce (en vain ?) de repousser les frontières et ses propres limites.
Vit en compagnie (d’arbres, d’oiseaux et d’humains qui lui sont chers).
Mais loin de Paris. Au Sud. Ce qui fait d’elle une sanpatri.

Trois romans publiés chez Fayard en 2001 et 2002 :
Un été de Reine en Finlande
L’Apprentissage du détachement (récits)
Un bon Indien est un Indien mort
A reçu en octobre 2008 le Prix Jean Follain pour Marseille, éclats et quartiers, éditions Jacques Brémond, publié en 2009 
Prix Laurent Terzieff 2014, texte Nathalie Guen, dessins Sylvie Durbec pour le court métrage
Smouroute va à la cuisine, publication du livre et du DVD chez Vagamundo en mars2015.

POESIE :

2005  Les Nuits de Vollezele, les Jours de Flandre, Cousu Main édition
2005  Stanze, traduction de Lucetta Frisa in revue Ciminiera
2006 : 3, Cousu Main
2009 : Marseille, éclats et quartiers, édition Jacques Brémond, prix Jean Follain 2008 (épuisé)
2009 : Comme un jardin (bleu), édition Potentille
2010 : Prendre place, une écriture de Brenne, édition Collodion (sélection prix des découvreurs)
2010 : Chaussures vides, scarpe vuote, Dessert de Lune
2011 : La huppe de Virginia, édition Jacques Brémond
2012 : Ce rouge qui brillait/Soutine, L’atelier du Hanneton
2013 : Le paradis de l’oiseleur, éditions Al Manar
2014 : SANPATRI, aux éditions Jacques Brémond
2014 : Route d’avril, vif tambour, l’Atelier du Hanneton
2015 : L’IDIOT(E) devant la peinture, poésie, Propos2 éditions
2015 :  Un voyage aux petites plaines, éditions du petit Flou
2016 : Passagères de l’est, édition p.i.intérieur, préface James Sacré
2017 : L’ignorance des bêtes, La main qui écrit  (épuisé)
2017 : Monsieur Germinal, livre d’artiste aux éditions LNA, tirageliimité à 50 exemplaires
2017 : deux livres d’artistes avec Gérard Eppelé, Animal(s) 3 exemplaires uniques  et Sur la Route de Lima,  5 exemplaires uniques.
2017 : Ma langue au chat, textes de Denis Hirson, dessins de Sylvie Durbec, Points-Seuil
2017 : Bascoulard/Opalka, propos2 éditions
2018 : Bouger les lignes, Florence St Roch, accompagnement plastique Sylvie Durbec, éditions du Museur
2018 : (Bien difficile de) transformer la jalousie en ballon rond, éditions le Phare du Cousseix
Traductions
2014 : Chaussures vides traduit en italien par Lucetta Frisa, Scarpe vuote, édizioni JOKER

Publications dans différentes revues, 
Po&sie, Bleue,Triages, Revue Alsacienne, Diptyque, Paysages écrits, Place de la Sorbonne, les Archers, Babel heureuse et également en Italie dans différentes revues et également aux Etats-Unis, Université d’Amherst, revue The Common.
2015 : Fugues (récits), Propos2 éditions
Traductions de l’italien en revues et livres.
Ames inquiètes et J’entends des voix, éditions Etats-Civils
à paraître : Dialogues apocryphes de Marco Ercolani
Traductions en italien
Fughe, éditions Joker et Scarpe vuote, éditions Joker

Yann Miralles est né en 1981. Il vit dans le Gard.
Quelques livres publiés : Travail au drap rouge (Publie.net, 2009) ; Jondura jondura (Jacques Brémond, 2011) ; Ô saisons ô (Atelier du Grand Tétras, 2014) ; Des terrains vagues, variations (Unes, 2016) ; Méditerranée romance (Unes, 2018).

Voir les commentaires

Vendredi 17 mai : L'Homéopathie familiale par le Dr Choffat

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Vendredi 17 mai à 20h30

Le Dr François Choffat présente

"Homéopathie familiale"

Guide pratique et ses 40 cartes détachables

éditions Jouvence

 

Librairie le Chant de la terre

entrée libre

 

 

 

Homéopathie familiale
Guide pratique et ses 40 cartes détachables - éditions Jouvence

Le docteur François Choffat propose ici de comprendre l’homéopathie par l’expérimentation : son guide prend la forme d’un jeu d’observation des symptômes du malade menant au choix de la juste carte-remède. Il offre des solutions simples et efficaces aux multiples petits problèmes de la vie courante, en limitant le nombre de remèdes homéopathiques aux plus fréquents.

Le Docteur François Choffat est un généraliste spécialisé en homéopathie et fondateur d’un centre de médecine hoiistique réputé en Suisse. Il a écrit un livre de réflexion sur sa pratique : « L’homéopathie au chevet de la médecine » (Ed. du Cerf, 1993).
Il a su apporter les fruits de son expérience dans l'approche des vaccinations : «Vaccinations le droit de choisir ». En réponse à la panique autour de la grippe, il a publié « La grippe ? Pas de panique ! » (Jouvence). Il est également co-auteur de « La méthode Kousmine », ouvrage qui fait référence (Jouvence).
À la retraite après 45 ans de carrière, il a publié une autobiographie dans laquelle il retrace l’évolution de sa pratique, de la médecine officielle à l’homéopathie, sous le titre « Médecin de dernier recours » (Editions d’En Bas).
Il se consacre maintenant à l’enseignement et à la diffusion de l’homéopathie, et son dernier livre, paru en 2018, s’inscrit dans ce cadre : « Homéopathie familiale, guide pratique et ses 40 cartes détachables » (Jouvence).

Voir les commentaires