Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Editions du Lampion

Publié le par Les amis du Chant de la terre

    Une rencontre avec Jean-François Durand créateur des Editions du Lampion


Bonjour, pouvez-vous nous présenter les Editions du Lampion ?

JFD : J’ai créé les Editions du Lampion voilà maintenant quatre ans. C’est donc une jeune maison qui propose des livres illustrés pour publics adulte et jeunesse. Nous veillons particulièrement au choix des illustrateurs et bien sûr des textes mais aussi à la mise en page qui donne à l’ensemble une certaine cohésion des deux univers, littéraire et graphique. En cela nous renouons un peu avec la tradition du livre illustré tel que nous le connaissions dans les années 50 et 60. Des livres paraissaient à cette époque, souvent des classiques parfois des auteurs plus confidentiels, et ces livres en collection étaient tous à dominante de texte et augmentés d’illustrations. C’est une tradition qui s’est un peu perdue et que nous souhaitons renouveler par des mises en pages plus contemporaines.

 

N’y a-t-il pas des inconvénients à proposer dans une même collection des titres pour adulte et des titres jeunesse ?

JFD : C’est un problème pour les libraires, ils ont en effet tendance à classer les titres selon les publics… et donc à dépareiller la petite collection Loupiote. En fait, si vous voulez, ce qui a motivé la création de cette petite collection était de proposer des textes connus ou moins connus touchant au merveilleux. J’envisage ce thème comme transgénérationnel, pour employer un terme un peu barbare, qui satisfait à la fois les enfants et les parents. Je souhaitais proposer ce genre pour les adultes comme par exemple le Journal d’Eve et d’Adam de Mark Twain, mais il se trouve que beaucoup de textes et beaucoup de propositions qui me sont faites sont à l’adresse des enfants, par conséquent nos nouveautés qui font connaître de jeunes auteurs et de jeunes illustrateurs sont le plus souvent de la littérature jeunesse. Les deux derniers titres en sont l’illustration : Le Grand Monsieur d’en Haut et Ah, tu crôa ? 

 

Comment se déroule le travail avec l’illustrateur ?

JFD : Très bien, très simplement finalement. Je leur laisse beaucoup de liberté. L’important pour moi est de trouver le plus à même d’illustrer le texte que je leur soumets. Par la suite nous définissons ensemble un « type » d’illustration, une ambiance et je veille simplement à ce qu’elle soit respectée. Le chemin de fer, l’emplacement des illustrations est fonction de l’inspiration de l’artiste, je ne souhaite pas lui imposer cela : il faut avant tout que la personne soit à l’aise avec son sujet tout en gardant une cohérence d’illustration.

 

Avez-vous des projets pour cette année et les années suivantes ?

JFD : Se projeter à long terme demeure un peu aléatoire mais enfin disons que nous continuerons dans notre lancée. Ces petits livres à petits prix retiennent l’attention des lecteurs. Par ailleurs nous proposons parallèlement à l’édition des expositions d’originaux des illustrations qui figurent dans nos titres. Nous comptons aujourd’hui quatre expositions disponibles et bientôt une dizaine que nous proposons aux bibliothèques et à certaines librairies qui disposent d’une salle adaptée. Ces expositions sont toutes accompagnées d’éléments de scénographie et de possibilité de dédicaces de l’illustrateur ou de l’auteur. Les lecteurs ou visiteurs sont ainsi plus proches du parcours d’illustration d’une œuvre publiée et puis c’est une façon originale de faire connaître nos publications.

      Pour visiter le site : http://www.editions-lampion.fr/

 

Quelques titres des Editions du Lampion :


couverture EVE
de Mark Twain

Traduction Berthe Vulliemin

Illustrations Juliet c

Le Journal d’Eve et d’Adam est une œuvre singulière, débordante d’humanité ; d’une humanité qui se construit, de celle définie par le regard croisé d’une Femme et d’un Homme, prototypes incarnés des sentiments les plus communs, vierges de toutes malignités et d’une naïveté touchante.
L’élégance de style et l’humour tranche sur l’absence d’atavisme, le primitivisme originel des deux personnages et leur soif irrépressible de découverte du Monde et de l’Autre. En quelques pages, l’auteur restitue deux psychologies contradictoires, sexuées, qui pourtant, au terme d’errements et de doutes partagés, triomphent de leurs natures et se révèlent être définitivement complémentaires.

 


couverture ah 

 De Catherine Lafaye Latteux

Illustrations Mathilde Magnan

Ah, tu crôa ? C’est la rencontre d'une enfant et d'un gros crapaud.
Au cours de leur conversation, il sera question de baiser enchanté, de mouche avalée, de cuisine, de crapaudine...

Du grand n'importe quoi ?! Ah, tu crôa ? 

 

 


couverture le grand

 

De Lisa Chrétien

Illustrations Marianne Pasquet

C’est un grand monsieur rêveur et solitaire malgré lui qui compte les nuages et passe son temps à contempler la vie plus ou moins belle de sa petite fenêtre de son petit appartement situé tout en haut de son immeuble. Un jour il décide de ne plus y monter et de rester en bas à attendre

on ne sait quoi. À s’imaginer être derrière cette extraordinaire porte du rez-de- chaussée, déjà habitée... jusqu’au jour où...

Le Grand Monsieur d’en Haut est un conte teinté de poésie dans lequel le merveilleux est une échappatoire à la solitude. 

 


kanak 1

Premières chroniques

de THIOSSE

Illustrations Juliet c

Kaavo est le nom d’une jeune popinée partie à l’aurore, pour ramasser à pleines poignées des sauterelles aux ailes lourdes de rosées. Kaavo est gourmande, insouciante, et son chemin croise par malheur celui du redoutable Navaé, guerrier orgueilleux, ennemi de sa tribu.

Le flirt canaque est une chronique du désir, du jeu amoureux...

Georges Baudoux alias Thiosse (prononcia- tion de Georges en canaque) est un conteur habile et merveilleux. Les chroniques présentées en quatre volumes sont extraites de journaux calédoniens parus entre 1919 et 1921 ; elles relatent par le détail les péripéties de différentes tribus canaques avant l’arrivée des colons. Une immersion donc dans la mentalité primitive, atavique, à travers laquelle apparaît, empreinte parfois de cruauté, une certaine logique tribale.

Trois autres recueils de chroniques ont été publiés.