Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #notes de lectures tag

Note de lecture par André Zaradzki

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Notre libraire, comme nous tous, est confiné chez lui, mais il nous envoie une note de lecture qui a aussi été communiquée à Midi Libre pour la page culture. Si ce livre n'est pas déjà sur vos étagères, attendez que la librairie ouvre à nouveau ses portes pour le commander, bien sûr… En attendant prenez soin de vous.

 

Les Pérégrins 

Olga Torkaczuk, prix Nobel de littérature 2018 (ed. Noir sur blanc 2010) ; traduit du polonais par Grazyna Erhard.

" Voilà un livre qui surprend. Ni roman, ni essai, ni carnet de voyage mais plutôt recueil de textes en apparence hétéroclites et qui tous nous disent quelque chose de notre nature voyageuse.

Le voyage, c'est d'abord celui de la narratrice elle-même. Elle a "le monde dans la tête" et "la tête dans le monde" (deux des tout premiers chapitres); paradoxalement, le lieu où elle se trouve ne lui importe en rien, seul compte le fait d'être en mouvement, encore et toujours, pour échapper s'il est possible à la tyrannie de l'Etiquetage.

Olga Torkaczuk nous offre ici un véritable Objet poétique non identifiable. Avec beaucoup de sérieux et autant de fantaisie elle nous dit, à travers siècles et continents, la lutte incessante du pérégrin pour ne pas payer trop cher sa liberté. "


andré zaradzki
le chant de la terre
librairie
16, rue Joliot Curie
30130 Pont Saint Esprit
04 66 50 27 44

 Lien vers l'éditeur

Voir les commentaires

RAPPEL : rencontre avec Hubert Haddad mercredi 25 septembre

Publié le par Les amis du Chant de la terre

 

Rentrée littéraire

 

Mercredi 25 septembre

à 20h30

André Zaradzki reçoit

 

Hubert Haddad

à l'occasion de la parution de

" Un monstre et un chaos "

chez Zulma

 

Librairie le Chant de la terre

entrée libre

 

Présentation
Lodz, 1941. Chaïm Rumkowski prétend sauver son peuple en transformant le ghetto en un vaste atelier industriel au service du Reich. Mais dans les caves, les greniers, éclosent imprimeries et radios clandestines, les enfants soustraits aux convois de la mort se dérobent derrière les doubles cloisons… Et parmi eux Alter, un gamin de douze ans, qui dans sa quête obstinée pour la vie refuse de porter l’étoile. Avec la vivacité d’un chat, il se faufile dans les moindres recoins du ghetto, jusqu’aux coulisses du théâtre de marionnettes où l’on continue à chanter en sourdine, à jouer la comédie, à conter mille histoires d’évasion.
Hubert Haddad fait resurgir tout un monde sacrifié, où la vie tragique du ghetto vibre des refrains yiddish. Comme un chant de résistance éperdu. Et c’est un prodige.
 
Attention : chef-d'œuvre !
C'est avec bonheur qu'André Zaradzki accueillera une nouvelle fois Hubert Haddad, le 25 septembre, auteur qu'il affectionne particulièrement. Il ne tarit pas d'éloges à propos de son dernier ouvrage, sorti fin août chez Zulma, dont il nous parle ci-dessous :
 
" On sait, on croit tout savoir sur l'ignominie, sur l'impensable, l'inconcevable (et pourtant conçue) extermination industrielle d'un peuple, la barbarie d'une meute de soudards aux ordres des froids idéologues de la Solution finale ; on voudrait croire que cela ne fut qu'un accident de l'Histoire. Las! " N'y a-t-il d'autre distraction ici-bas que la destruction des Juifs ? " Hubert Haddad ne se fait pas d'illusion. Mais avec ce nouveau livre en tous points exceptionnel, il aborde un sujet particulièrement sensible, un tabou dont Hannah Arendt a levé le voile à ses dépends: la collaboration de certains notables juifs avec le régime nazi.
Dans le ghetto de Lodz en Pologne, où sont parqués 200 000 juifs plus morts que vifs, c'est un Juif, auto-proclamé Roi Chaïm, qui ordonne et organise la production de centaines de manufactures et ateliers destinée à l'effort de guerre nazi, promettant le salut et n'hésitant pas à livrer les improductifs aux bourreaux.
Mais Hubert Haddad ne veut pas croire que le monstre est en chacun de nous. Il nous donne à voir, dans le théâtre de Maître Azoï, la figure lumineuse d'un jeune marionnettiste prodige, sauvé paradoxalement par l'étoile jaune qu'il refuse de porter et par son art, son génie de l'illusion.

Un monstre et un chaos est un chef d'oeuvre à plus d'un titre. Par sa langue bien sûr, par son architecture, par le génie de ses procédés littéraires. Tout cela au service d'une oeuvre d'une grande humanité qui nous dit encore une fois une chose toute simple: seul l'amour de l'art peut sauver notre pauvre humanité. "   
André Zaradzki - librairie le Chant de la terre
 

Voir les commentaires

Note de lecture d'André Zaradzki

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Shih-Li Kow
La Somme de nos folies
Premier roman traduit de l’anglais (Malaisie) par Frédéric Grellier


Note de lecture d'André Zaradzki

" Fantasque, drôle et touchant à la fois, ce roman venu de Malaisie nous entraîne dans une aventure mêlant avec brio le tragique et le cocasse, le merveilleux et la plus triviale des réalités dans un village cerné par les eaux qui accueille avec circonspection et opportunisme la modernité et ses premiers touristes. On côtoie des personnages hauts en couleur et profondément humains; et surtout, dans la Grande maison devenue maison d'hôte, deux orphelines dont l'auteur nous dresse un portrait inoubliable. C'est délicieux, rafraîchissant et consolatoire (pour ceux qui en ont besoin) (je précise que le "ceux" ici n'est pas masculin mais neutre!). "

andré zaradzki - le chant de la terre - librairie - 16, rue Joliot Curie - 30130 Pont Saint Esprit 
04 66 50 27 44

 

L'argumentaire

À Lubok Sayong, petite ville au nord de Kuala Lumpur, tout est indéniablement unique. Jusqu’à la topographie, une cuvette entre deux rivières et trois lacs, qui lui vaut chaque année une inondation et son lot d’histoires mémorables.
Cette année-là, exceptionnelle entre toutes, l’impétueuse Beevi décide de rendre enfin la liberté à son poisson qui désespère dans un aquarium trop petit, d’adopter Mary Anne, débarquée sans crier gare de son orphelinat où toutes les filles s’appellent Mary quelque chose, et d’embaucher l’extravagante Miss Boonsidik pour l’aider à tenir la grande demeure à tourelles de feu son père, reconvertie en bed & breakfast…
Le tout livré en alternance et avec force commentaires par la facétieuse Mary Anne et par Auyong, l’ami fidèle, vieux directeur chinois de la conserverie de litchis, qui coulerait des jours paisibles s’il ne devenait l’instigateur héroïque d’une gay pride locale.
La Somme de nos folies est la chronique absolument tendre, libre, drôle, profonde, et volontiers incisive, d’un genre très humain quelque part en Malaisie, aujourd’hui.
Éditions Zulma

Voir les commentaires

André Zaradzki propose ses coups de coeurs de la rentrée littéraire !

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Sur les tables de la librairie :

 

Les huit montagnes (Paolo Cognetti)   Stock
Underground railroad  (Colson Whitehead)   Albin Michel
L'art de perdre (Alice Zeniter)  Flammarion
Le jour d'avant (Sorj Chalandon)  Grasset
Le sympathisant (Viet Thanh Nguyen)  Belfond
Mercy Mary Patty (Lola Lafon)  Actes Sud
Sucre noir (Miguel Bonnefoy) Rivages
Les hommes (Richard Morgiève) Joëlle Losfeld
Cette chose étrange en moi (Orhan Pamuk)  Gallimard
Zabor ou les psaumes (Kamel Daoud)  Actes Sud

Une mention spéciale pour Les huit montagnes de Paolo Cognetti, un premier roman qui touchera le coeur de tous ceux qui aiment la montagne...et de tous ceux qui ont gardé un coeur d'enfant; roman d'apprentissage, déclaration d'amour à la nature, à l'amitié; la langue est pure et d'une poésie qui dit au plus juste l'intime et l'universel.


Bonne lecture !

andré zaradzki

le chant de la terre
librairie 
16, rue Joliot Curie
30130 Pont Saint Esprit 
04 66 50 27 44
André Zaradzki propose ses coups de coeurs de la rentrée littéraire !

Voir les commentaires

Note de lecture : "Dans une coque de noix" de Mac Ewan

Publié le par Les amis du Chant de la terre

 

Une proposition de lecture d'André Zaradzki

Dans une coque de noix - Mc Ewan Gallimard

Traduction France Camus-Pichon

 

Chef d'oeuvre d'humour noir ! Chef d'oeuvre tout court, le deuxième à mon sens après Expiation paru en France en 2003. McEwan une nouvelle fois nous enchante.
Le narrateur, un futur nouveau-né, découvre avec horreur que sa mère a un amant et qu'ils fomentent tous deux le meurtre de son père - il y a là déjà les ingrédients d'un bon thriller. Mais McEwan ne se contente jamais de raconter une histoire, il nous dit quelque chose du monde, il porte un regard lucide sur les turpitudes du genre humain et l'état moral déplorable de nos sociétés. Dans une coque de noix est une comédie noire portée par une imagination débridée et un sens aigu de la formule (dont il n'abuse jamais). Son art du romanesque et sa plume virtuose en font d'ores et déjà un futur grand classique.

andré zaradzki

le chant de la terre
librairie 
16, rue Joliot Curie
30130 Pont Saint Esprit 
04 66 50 27 44

Voir les commentaires

Note de lecture : "Gabacho" de Aura Xilonen

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Une proposition de lecture d'André Zaradzki

Gabacho - Aura Xilonen

traduit de l’espagnol (Mexique) par Julia Chardavoine

Ed. Liana Levi - coll. «Littérature étrangère»
Date de parution : 19-01-2017
14 x 21 cm - 368 pages - isbn : 9782867468803 - 22 €

"Il ne faut pas être prude pour lire ce roman! mais quel roman! un ovni venu du Mexique, d'une jeune écrivaine de 19 ans dont l'art romanesque peut rendre jaloux bien des auteurs confirmés. C'est l'histoire d'un jeune clandestin qui ne craint pas les coups et qui pourtant préfèrerait ne pas avoir à en donner; il a un grand coeur, il est amoureux, il survit en lisant tout ce qui lui tombe sous la main dans la librairie où il joue le rôle d'homme à tout faire, en bute aux sarcasmes orduriers du libraire (un jeu, auquel l'adolescent se prête volontiers et qui "signe" entre eux complicité et amour de la littérature); mais c'est l'amour tout court, et non la puissance de ses coups sur le ring, qui fera de ce "gabacho", cet immigré basané au pays des Blancs, un être qu'on respecte. Encore une belle découverte de Liana Levi, qui en assure l'édition en français dans une excellente traduction."

andré zaradzki

le chant de la terre
librairie 
16, rue Joliot Curie
30130 Pont Saint Esprit 
04 66 50 27 44

Voir les commentaires

Note de lecture

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Note de lecture

André Zaradzki poursuit ses conseils de lectures 

Station Eleven d'Emily St John Mandel

traduit de l'anglais (Canada) par Gérard de Chergé - éd. Rivages, août 2016

"Si vous détestez la SF ou si vous la trouvez trop "genrée", lisez sans tarder ce bijou littéraire.
Imaginez: une troupe de musiciens et de comédiens parcourt des territoires quasiment vides d'humains, jouant Shakespeare et Beethoven quand certains soirs ils ont pu sans encombre rejoindre une colonie non hostile ;
le monde, ce qu'il en reste est devenu dangereux (ce qui n'est pas le moindre des paradoxes au regard de ce que la civilisation a engendré !).
Mais l'auteur nous dit bien autre  chose que ce danger permanent, bien autre chose aussi que la reproduction des schémas d'emprise idéologique, le millénarisme et ses prophètes polygames par exemple; dans ce roman magistral qui échappe résolument à tous les clichés du genre, l'auteur nous dévoile ce qui rend les humains parfois si humains, leur viatique, l'amour de l'art, sans condition.
C'est aussi le souvenir, le désir, la nécessité d'évoquer le monde d'avant qui fait avancer ces êtres qui n'attendent plus rien de la vie que pouvoir jouer encore le Roi Lear,  ce même Roi Lear qui constitue la scène originelle du livre. Je n'en dirai pas plus, sinon que vous perdriez beaucoup à ne pas lire ce somptueux roman aux accents élégiaques."
Librairie le Chant de la terre - tél. 04 66 50 27 44

Voir les commentaires

Note de lecture : "Petit pays" de Gaël Faye

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Note de lecture : "Petit pays" de Gaël Faye

Note d'André Zaradzki

"Petit pays" - Gaël Faye - éditions Grasset, août 2016

"Comment distinguer un Hutu d'un Tutsi? Par la taille et le nez explique Michel à son fils Gabriel: petit avec un gros nez c'est un Hutu, grand maigre et le nez fin c'est un Tutsi. Tout est dit!

Dans ce petit pays, le Burundi en proie à une guerre civile chronique depuis son indépendance en 1962, il n'est pas facile de préserver l'innocence des enfants. C'est ce que s'évertue à faire le père de Gabriel et Ana, expatrié français marié à une rwandaise réfugiée au Burundi.

Enfance protégée vaille que vaille, enfance heureuse dans un quartier résidentiel à l'abri des haines identitaires, c'est d'abord cela le beau roman de Gaël Faye. Mais le poison n'épargne personne, il fait voler en éclats jusqu'aux relations domestiques, brise les rêves et conduit la prime adolescence à se jeter dans la guérilla urbaine. Gaêl Faye nous dit ce crève-coeur avec beaucoup de finesse et ce premier roman d'un musicien nous promet une belle carrière littéraire."

Librairie le Chant de la terre - tél. 04 66 50 27 44

Voir les commentaires

Sur cette terre comme au ciel

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Sur cette terre comme au ciel
Suite des notes de lecture d'André Zaradzki…
"Sur cette terre comme au ciel" 
Davide Enia

traduit de l'italien par Françoise Brun
Albin Michel, août 2016

"Que vous aimiez la boxe ou pas, vous vibrerez pour ce Davidù, qui à 9 ans se retrouve sur le ring, déjà convaincu que c'est là son destin, lui le petit-fils, fils et neveu de boxeurs dans une ville, Palerme, où la violence des coups et des sentiments fait figure d'art de vivre.

Des cruautés de la guerre du grand-père à celles de l'enfance dans les rues poussiéreuses de Palerme, de l'évocation quasi-religieuse des combats du passé (ceux du père décédé, ceux de l'oncle Umbertino, le modèle, le mentor, le père de substitution de Davidù) au combat final, dont la dramaturgie est servie par un découpage virtuose, Davide Enia nous offre une galerie de portraits dignes du meilleur néo-réalisme italien.
Roman familial, roman d'amour, Sur cette terre comme au ciel est aussi celui d'une amitié aussi incompréhensible qu'inconditionnelle et indéfectible. Et bien sûr, c'est aussi une poignante leçon de vie."

Librairie le Chant de la terre - tél. 04 66 50 27 44

Voir les commentaires

Coup de cœur d'André Zaradzki

Publié le par Les amis du Chant de la terre

Coup de cœur d'André Zaradzki

André Zaradzki vous propose ses coups de cœur de la rentrée avec cette première note de lecture, d'autres suivront…

"Un travail comme un autre" - Virginia Reeves
traduit de l'américain par Carine Chichereau

éditions Stock, la Cosmopolite, août 2016
N'hésitez pas une seconde, ce livre ne vous quittera plus, vous n'aurez qu'une envie, celle de partager votre plaisir de lecture et l'intense émotion qu'il procure. Pour ne rien gâcher, la traduction est de grande qualité et la relecture attentive, ce qui se fait rare!
L'histoire se passe en Alabama dans les années 20 du siècle dernier : un détournement de ligne électrique tourne à la catastrophe et conduit son auteur au pénitencier ; l'argument est banal, le roman est extraordinaire : sombre, violent, chagrin ; mais Virginia Reeves a un talent fou pour communiquer son empathie et sa compassion pour ces gens de peu qui ne demandent qu'à vivre et aimer.
 
Librairie le Chant de la terre - tél. 04 66 50 27 44

Voir les commentaires

1 2 > >>